Actualités

NÎMES EN FERIA Découvrez les premiers chars de la pégoulade…

Et vous, avez-vous conservé vos 33 tours ? (Photo : Coralie Mollaret)

Jeudi 6 juin, les chars de la pégoulade lanceront officiellement les festivités de la feria de Pentecôte sur le thème des années 70.

À Nîmes, la pégoulade est un événement incontournable. Le jeudi 6 juin, à 21h15 sur le boulevard Amiral-Courbet, ce défilé ouvrira officiellement les festivités pour la feria de pentecôte 2019.

Couleurs, légèreté et liberté ! (Photo : Coralie Mollaret)

Des chars aux couleurs flamboyantes, avec strass et paillettes, incarnant le thème des années 70.

La célèbre boule à facettes qui a accompagné bon nombre de nos soirées… (Photo : Coralie Mollaret)

Ce jeudi, le service des festivités de la ville de Nîmes a dévoilé quelques beaux spécimens, sous le patronage du régisseur Didier Monper. Une sorte de teasing avant le grand jour…

Frédéric Pastor, adjoint au maire de Nîmes en charge des festivités et de la tauromachie, accompagné du régisseur et des jeunes de l'association Présence 30 (Photo : Coralie Mollaret)

« On est sorti du thème très sérieux de la romanité », commente Didier Monper. Les années 70, celles du peace and love, ont laissé libre court à l’imagination de la dizaine de personnes, chargée de confectionner les chars. 

Dans les années 70, les ovnis étaient en vogue…. (Photo : Coralie Mollaret)

Ces petites mains sont celles des agents, des intermittents (sculpteurs, décorateurs…) du spectacle mais aussi de jeunes de l’association Présence 30, qui depuis 5 mois sont à pied-d’œuvre.

Les années 70 étaient aussi l’affirmation de la tauromachie avec l’alternative de Nimeño II ou les prouesses d’El Cordobes (Photo : Coralie Mollaret)

Ce travail d’équipe se retrouvera le jour J avec près de 450 participants (dont 250 scolaires) qui animeront le défilé. Nouveauté cette année : le cortège polychrome reprendra officiellement ses quartiers dans les arènes, en y terminant son trajet à 22h30.

On l’avait presque oublié celui-là… (Photo : Coralie Mollaret)

Coût de l’opération : « entre 160 000 et 170 000€ », indique Frédéric Pastor, adjoint au maire de Nîmes en charge des festivités et de la tauromachie. Le jeu en vaut bien la chandelle. 

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité