Politique

EUROPÉENNES La course touche à sa fin pour En Marche

De gauche à droite : Jérome Talon, Michel Cegielski, Christian Baume et Patrick Chanaud (Photo : Coralie Mollaret)

Au nom de l’intérêt général, le MoDem, Agir et le Mouvement radical se sont ralliés à la liste Renaissance du parti présidentiel.

Dernière ligne droite pour La République en marche et les 33 autres listes candidates aux Européennes de dimanche. Ce soir, la campagne touche officiellement à sa fin. Un marathon électoral marqué par un désintérêt profond de l’électorat pour ce  scrutin ô combien important : « Jamais le monde n’a été dans une tension aussi importante. L’Europe ne peut être respectée que si elle est forte », défend Christian Baume, référent départemental d’Agir dans le Gard.

Cette union parle d'abord « positivement de l’Europe », soutient Jérôme Talon, référent d’En Marche dans le Gard : « Ensemble, on est plus forts. N'oublions pas que l’Europe, ce sont des subventions attribuées à nos projets locaux ou la libre-circulation des personnes, notamment des étudiants. » Et de dénoncer le comportement de certains élus : « Quand tout va bien, ce n’est jamais grâce à l’Europe, mais quand ça va mal, c’est de sa faute ! »

Toutefois, tout ne va pas bien en Europe. « Aujourd’hui nous avons bien un clivage entre les nationalistes et les progressistes », assure le président départemental du MoDem, Patrick Chanaud. Les progressistes ? « Ceux qui soutiennent que la politique, le progrès économique, doivent se faire au service du progrès social », soutiennent ces partenaires.

Office européen de l’asile

Pour remporter la victoire, la liste de la majorité présidentielle aspire à une meilleure collaboration entre les pays. Sur l’écologie, « il faut taxer le carbone des produits importés en Europe et créer une Banque européenne du climat d’au moins 1 000 milliards d’euros pour développer les énergies et transports propres », détaille Patrick Chanaud.

Concernant l’immigration, « l’appel d’air de l’Allemagne avec l’arrivée de 800 000 personnes a été une erreur. L’Italie s’est retrouvée débordée... », commente Jérôme Talon. « Nous devons rester une terre d’accueil. Nous avons besoin de l’immigration, c’est un fait. Mais nous devons créer un Office européen pour harmoniser tous les critères de l’asile. » Et le Bagnolais de rappeler : « l’Europe, c'est des avantages pour tous les pays. Mais chaque pays doit aussi prendre sa part d’inconvénients. »

CM

coralie.mollaret@objectifgard.com 

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Vous aimeriez aussi

2 réactions sur “EUROPÉENNES La course touche à sa fin pour En Marche”

  1. Au nom de l’intérêt général … Dans cette salade politique au nom de Renaissance il est très probable que chacun des ingrédients qui la compose connaît ou va connaître un problème existentiel après la publication des résultats du vote. Alors qu’adviendra -t-il de l’ intérêt général affiché ? On peut s’interroger sur cette frénésie soudaine a se rassembler juste avant le vote euro. Je ne crois pas qu’ils soient soucieux de l’intérêt général.

  2. « Aujourd’hui nous avons bien un clivage entre les nationalistes et les progressistes »

    Les nationalistes étant les méchants et les progressistes les gentils. Plus sérieusement, de qui se foutent ces progressistes autoproclamés lorsque l’on sait les ravages de leurs politiques en matière de chômage, de précarité, de terrorisme … ?
    Bien sur qu’il y a un clivage et pas qu’un peu entre les élites et les Français.
    Je ne sais pas si je suis un : « nationaliste », je suis un Français lambda, quelconque, ordinaire qui n’en peut plus de constater que la très grande majorité de mes compatriotes n’est pas respectée par ceux censés la servir au mieux. Alors oui, dimanche je voterai pour ceux qu’ils appellent avec une certaine répugnance, les : »nationalistes ».

    https://rn-europeennes.fr/wp-content/uploads/2019/04/europeennes-projet.pdf

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité