A la uneFaits Divers

GARD Le fugitif introuvable depuis 24h : un gros dispositif de gendarmerie, ce vendredi, près de Lédignan

La photo du détenu qui est parvenu à s'évader jeudi 23 mai, près de Lédignan (Photo : DR)

Les gendarmes n'ont pas cessé les investigations et les recherches autour des communes de Quissac et Lédignan durant la nuit de jeudi à vendredi.

Mais le trentenaire qui s'est évadé jeudi matin dans le village de Saint-Théodorit reste introuvable malgré 120 gendarmes lancés à sa poursuite. Hier, le détenu a invoqué une envie pressante pour fausser compagnie aux agents de l'administration pénitentiaire qui devaient assurer son transfert de la prison de Villeneuve-lès-Maguelone (l'Hérault) au palais de justice d'Alès. Il devait être entendu par un juge d'Alès dans un dossier de cambriolages en série de commerces dans les Cévennes.

Jeudi vers 9h30, les agents de la pénitentiaire ont stoppé leur véhicule sur la départementale au croisement de la route menant au petit village de Saint-Théodorit. Dès qu'ils sont sortis de la voiture pour la "pause pipi", l'homme s'est enfui menotté. Selon nos renseignements, il aurait couru dans la végétation luxuriante à 10 mètres à peine de l'axe routier. Il se serait projeté dans les ronces et arbustes, sans que les agents puissent le rattraper. Selon nos informations, les chiens de la gendarmerie ont marqué plusieurs piste sur quelques centaines de mètres, avant de perdre la trace du fugitif, introuvable depuis.

A-t-il bénéficié d'une aide extérieure pour quitter le secteur ou bien se cache-t-il dans les environs?

Via un appel à témoins, les autorités demandent à la population d'apporter des témoignages s'ils découvrent un élément ou un individu suspect dans le secteur.

Hier jeudi, très rapidement 120 gendarmes étaient mobilisés sur le secteur, avec des recherches effectuées dans la campagne, mais aussi le contrôle des routes et la fouille systématique des véhicules sur plusieurs points de contrôle. Les recherches se sont déroulées une grande partie de la nuit et à nouveau ce vendredi matin. Des moyens importants sont déployés sur place avec 100 gendarmes sur le terrain et dans une zone de recherche qui est plus élargie. L'hélicoptère des militaires venus de Montpellier survole encore le secteur. Voir ci-dessus la photo de l'homme évadé. Si vous avez des renseignements, il faut appeler le 17.

Etiquette

Boris De la Cruz

Journaliste, je suis passionné par les faits divers, la justice et la politique. Je collabore à Objectif Gard et à des médias nationaux.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité