A la uneActualités

FAIT DU JOUR « Un collège du futur » pour Remoulins, mais dans un futur proche

Les élus et l'architecte du projet ont dévoilé une maquette du futur collège de Remoulins (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Certains projets sont plus difficiles à mener que d’autres. Le nouveau collège de Remoulins en fait partie.

« C’est un dossier primordial sur lequel nous travaillons depuis plusieurs années », introduira pudiquement le maire de Remoulins, Gérard Pédro, lors de la réunion publique de présentation du projet de nouveau collège, qui a attiré une bonne centaine de personnes jeudi soir à Remoulins. « C’est une histoire de quinze ans », ajoutera le président du Département, Denis Bouad, avant de faire un aveu : « Quand j’ai été élu, je pensais que j’arriverais à accélérer les choses tout de suite. Je me suis trompé. »

Il faut dire qu’il n’a pas été aidé : les contraintes liées aux inondations sont fortes à Remoulins, à un jet de pierre du Gardon. Le Département pensait avoir trouvé le terrain parfait, à l’Arnède, mais le temps de monter le projet ledit terrain ne l’était plus, parfait, les services de l’État l’ayant défini comme inondable dans le Plan de prévention des risques d’inondation. « Nous avions déposé un permis de construire, engagé un million d’euros dans l’opération, et nous n’avons pas pu aller au bout, regrettera Denis Bouad. Nous aurions pu continuer au tribunal administratif. On pouvait y passer des années. »

Autant d’années supplémentaires à subir pour les collégiens et leurs enseignants « dans un collège actuel (le collège Voltaire, ndlr) dont la vétusté n’est plus à démontrer, avec en plus une problématique de sécurité et de cour trop petite », posera le président. Alors tant pis pour le million perdu : en avril 2018, la Département décide de partir sur un nouveau projet, celui qui a été présenté jeudi soir.

L'emprise du projet (en rouge) (DR)

« Ce collège répond aux objectifs pour les vingt années à venir »

Il s’agit de construire un collège neuf sur le terrain de l’actuel, au centre de Remoulins, avant de détruire le collège actuel. « Ce projet réduit l’emprise au sol, permet de maintenir en fonctionnement le collège actuel pendant la construction et d’optimiser les coûts en capitalisant sur les équipements existants, comme la desserte routière ou le gymnase et de réutiliser le foncier disponible », énumère le directeur logistique du Département, Pascal Bonifay.

Le futur collège sera dimensionné pour accueillir jusqu’à 720 élèves, alors que le collège Voltaire accueillait 669 élèves à la rentrée 2018, et qu’il doit, selon les projections, perdre des élèves au cours des prochaines années pour n’en accueillir que 602 en 2027. Ces chiffres sont à carte scolaire constante, mais elle va évoluer : « Ce collège répond aux objectifs du Département pour les vingt années à venir », note Denis Bouad, qui rappelle que le Gard accueille chaque année 5 000 nouveaux habitants.

La question hydraulique, qui avait fait capoter le premier projet, a cette fois-ci été particulièrement soignée : le collège sera construit sur pilotis, et « nous allons construire des bassins au-delà de la préconisation des services de l’État de 1 570 mètres cubes à compenser, affirme Pascal Bonifay. Le projet compensera 2 520 mètres cubes, avec un bassin de rétention de 1 590 mètres cubes et une noue paysagère de 930 mètres cubes. »

Cette installation se trouvera en bordure de l’avenue Geoffroy-Perret. « L’objectif est d’avoir un impact hydraulique quasi-nul, l’eau passera sous le bâtiment qui ne perturbera pas l’écoulement, et le bâtiment restera hors de l’eau en cas de fortes pluies », précise l’architecte du projet, Christophe Ramonatxo, du cabinet NM2A Architectes, associé sur le projet à Marc Galligani du cabinet AMG Architectes, tous deux Montpelliérains.

Vue d'artiste du futur collège de Remoulins (DR)

Le collège en lui-même comptera 2 080 mètres carrés de locaux dédiés aux enseignements, un CDI de 380 mètres carrés ou encore une salle de musique de 80 mètres carrés, un réfectoire de 710 mètres carrés, quatre terrains de basket, deux terrains de handball, une piste d’athlétisme, une zone de lancer de poids, une autre de saut en hauteur et une dernière de saut en longueur, trois logements de fonction, une cour de récréation de 2 690 mètres carrés et 65 places de stationnement, soit 26 de plus qu’actuellement.

23 millions d’euros d’investissement

Le tout « en faisant en sorte de répondre aux contraintes, sans les subir », note l’architecte, qui a pour mission de concevoir « un projet très ambitieux », selon ses propres termes. Il faut dire que le Département a mis la barre très haut côté environnemental : le collège sera labellisé "Bâtiment à énergie positive", ce qui signifie qu’il produira plus d’énergie que ce qu’il en consommera, Bâtiment durable Occitanie niveau Or, une première dans le Gard, et NoWatt, en intégrant notamment des éco-matériaux régionaux.

Par ailleurs, pour la première fois le Département va recourir au Buliding information modeling (BIM), une maquette 3D qui sera exploitée tout au long du projet. Bref, « un collège du futur, agréable à utiliser pour le enseignants et les élèves », résume Christophe Ramonatxo. Un collège qui représente un investissement de 23 millions d’euros pour le Département.

Plan de masse du projet (DR)

Voilà pour le projet, il est vrai séduisant sur le papier. Reste la question du calendrier, qui remontera lorsque le micro circulera dans le public. « Il faut que nous soyons en mesure de déposer le permis de construire avant l’été ou en septembre, répondra Denis Bouad. J’espère poser la première pierre dans un an, et ensuite il faudra compter sur quinze à dix-huit mois de travaux. » Si tout va bien.

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

31 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité