ActualitésSociété

NÎMES Accoucher au naturel… Mais entouré de professionnels

NaiSens est la nouveauté de la Polyclinique Grand Sud. Une salle nature pour des naissances moins stressantes.

La Polyclinique Grand Sud (Photo Anthony Maurin).

Voilà une chose qui est vieille comme l'humanité mais que l'on prend le luxe de retrouver. Même à Nîmes et à la Polyclinique Grand Sud la salle dite " nature ", est accessible depuis novembre 2018. Créée en 1995 et accueillant quelques 53 000 patients par an, la Polyclinique Grand Sud a enfin inauguré sa nouveauté.

Avec 250 lits et 16 salles d'opération, il ne manquait qu'une salle " nature " à cet établissement nîmois pour être au top des demandes modernes. À mi-chemin entre l’accouchement traditionnel médicalisé et l’accouchement à domicile, la salle nature offre un cadre chaleureux et apaisant dans un projet parental qui recherche une prise en charge au rythme de la nature.

Gabriel, grand frère de neuf ans, est le fils de Damien et Ghislaine. Le couple d'ailleurs d'accoucher de la petite Élise âgée de trois mois. " Après une première expérience d'accouchement traditionnel comme on l'entend aujourd'hui et qui fut un peu compliqué, aux forceps, l'idée était de revenir au naturel. Nous nous sommes renseignés sur Internet puis nous avons proposé un projet de naissance à notre gynécologue afin qu'elle nous donne son accord ".

Guillaume, Damien, Élise et Ghislaine, une famille heureuse (Photo Anthony Maurin).

Oui, les futures mamans qui désirent accoucher de manière naturelle, dans un environnement de bien-être et de sérénité, peuvent le faire à la maternité de la Polyclinique Grand Sud. Élise et Damien sont Nîmois et avaient envie d'autre chose. Pour Damien, le papa, " Je me sentais spectateur et à part mettre un coup de brumisateur, on est franchement inutile ! Nous avons pris cette décision et j'étais à fond avec Ghislaine car les bénéfices étaient meilleurs et plus nombreux pour nous comme pour le bébé ".

Déjà plus de 20 mamans sont passées par cette salle où l’accouchement naturel et physiologique est privilégié pour accueillir enfant de manière optimale. Décoration apaisante, lumière tamisée, musique douce, matériel médical discret et masqué, tout cela pour réduire le stress. Divan, baignoire, musique, affichage zen, paravent, lit, ballon et lianes sont les outils du calme régnant dans ce lieu de vie.

Le strict nécessaire pour un accouchement au naturel (Photo Anthony Maurin).

Mais avec un tel accouchement, on apprend ou réapprend les bases de l'humanité. " On a redécouvert la chimie du corps et ça, c'était une surprise ! On est fait pour ça, il faut juste bien préparer ces moments, notamment avec la méthode Bonapace ou de l’auto-hypnose. Nous avons surtout lancé notre préparation lors du dernier trimestre " avoue Ghislaine. Les parturientes, femmes en train d'accoucher, ont un ADN marqué pour accoucher de la sorte.

Le papa doit lui aussi être préparé car il a un rôle primordial et doit réaliser des points d'acupression quand les contractions s'activent pour détourner l'attention du cerveau afin qu'il libère un peu plus d'endorphine et soulage la maman. " Et ça marche ! On y croit un peu mais on doute... J'avais mal aux doigts à force de le faire et l'accouchement n'a duré que trois heures " concède le principal intéressé.

(Photo Anthony Maurin).

Mais il y a quand même un stade où le doute s'installe, où la peur peut creuser son sillon dans les esprits des plus braves. " Il suffit de passer ces quelques contractions difficiles mais après, tout redevient normal " ajoute la maman. Une maman qui n'en revient pas de sa remise en forme. " C'est vraiment sans regret, on en garde un très bon souvenir, c'est une aventure que nous avons eu la chance de vivre ensemble. L'équipe médicale a respecté notre projet et nos choix, elle nous a accompagnés avec beaucoup de bienveillance et honnêtement, cela change les choses. J'étais sur pieds quelques minutes après mon accouchement avec Élise dans mes bras et sans traumatisme. La récupération du corps quand tout est naturel est incroyable, étonnante. Le cors estbien fait, il est magique "

Comment s'inscrire et avancer dans cette démarche ancestrale ? Montez un projet et proposez-le à l’équipe médicale de la maternité qui évaluera les risques. Ensuite le dossier sera présenté en discussion pluridisciplinaire. Les soins de support proposés aux futures mamans de la maternité NaiSens sont nombreux. Acupuncture, nutrition, homéopathie, hypnothérapie, ostéopathie et sophrologie sont eux aussi accessibles.

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis plus de dix ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité