A la uneActualités

DIMANCHE VILLAGES Une nouvelle gendarmerie en construction à Génolhac

Le maire George Besse-Desmoulières, le préfet du Gard Didier Lauga et le colonel Haas déposent la première pierre. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard

En avril dernier, les travaux de construction d’une nouvelle gendarmerie ont commencé à Génolhac. Mardi, le préfet du Gard Didier Lauga, le sous-préfet d’Alès Jean Rampon et le commandant du groupement de la gendarmerie du Gard Laurent Haas sont venus symboliquement déposer la première pierre du futur bâtiment.

Sur l’avenue Pierre Olivier qui mène au Mas de la Barque, au milieu des pins et des châtaigniers, une gendarmerie flambant neuve et ses logements attenants sortiront bientôt de terre. « Après près de 40 ans passés par les militaires dans la gendarmerie actuelle, celle-ci ne remplissait plus les conditions nécessaires à l’accomplissement de leurs missions et à la sécurité des personnels et de leurs familles », explique le maire de Génolhac, Georges Besse-Desmoulières.

Alors, décision a été prise d’en construire une nouvelle qui comprendra un bâtiment administratif d’environ 250 m² – avec un logement pour un gendarme adjoint volontaire – et un bâtiment famille de 500 m² abritant cinq appartements. Le tout dans une enceinte sécurisée et conforme aux normes environnementales. Un projet d’envergure, dont le coût s’élève à 1,5 millions d’euros, dont 500 000€ de subventions d’État, le reste étant pris en charge par la commune grâce à un emprunt. « C’est un gros investissement pour nous qui répond à une volonté forte de maintenir et développer le service public sur notre territoire », indique le maire.

Une volonté évidemment saluée par le préfet Didier Lauga, qui n’avait jusque-là jamais mis les pieds à Génolhac depuis son arrivée dans le Gard. « C’est la première fois que je viens ici, mais je sais que rien n’est facile en Hautes-Cévennes et que la commune fait ici un très gros effort dans un contexte compliqué », déclare-t-il. « L’État essaie de maintenir cette tradition de la gendarmerie dans les villages et de garder une implantation importante partout en France, poursuit-t-il. Ce projet à Génolhac est la condition nécessaire pour maintenir et ancrer la présence des gendarmes dans le secteur. » Les travaux devrait s’achever en mai 2020.

Élodie Boschet

Etiquette

Elodie Boschet

Elodie Boschet, journaliste à Objectif Gard depuis septembre 2013.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité