Politique

BAGNOLS Municipales : le Gilet jaune Jérôme Jackel lance « une plateforme participative citoyenne »

Jérôme Jackel, sur son terrain de Saint-Alexandre (Photo d'archives : Thierry Allard / Objectif Gard)

Le Gilet jaune bagnolais se lance dans la course aux municipales à Bagnols avec ce qu’il présente comme « une plateforme participative citoyenne ». Le but : rassembler autour de lui, sans, affirme-t-il, forcément finir tête de liste.

Avec sa plateforme « J’aime Bagnols 2020 », qui sera lancée « sur internet et sur papier au début de l’été », avance-t-il, Jérôme Jackel veut « faire participer les Bagnolais à l’élaboration d’un projet municipal. » Important les méthodes collégiales des Gilets jaunes, dont il est le référent bagnolais, Jérôme Jackel affirme que « chacun pourra donner ses idées, puis nous évaluerons la faisabilité des projets et nous en retiendrons une vingtaine, la base de notre programme municipal. » Plusieurs catégories seront proposées, dont une "particulière", « la prise en main de ma commune, qui aura pour vocation de permettre aux Bagnolais de se positionner pour être sur la future liste », présente Jérôme Jackel.

« Ce n’est pas moi qui vais faire la liste. Le but est d’avoir un large spectre. Elle va se dessiner toute seule », poursuit-il, convaincu que « bon nombre de citoyens voudraient participer et sont bourrés de compétences. Il faut élargir le cercle des acteurs. » Impossible donc pour le moment de connaître la composition et le programme de cette liste, ni même sa tête de liste.

« On verra, ce n’est pas fixé, si une personne se révèle durant la consultation, elle pourra devenir tête de liste », lance Jérôme Jackel, arguant de son activité professionnelle - il est héliciculteur à Saint-Alexandre- comme de sa vie de famille - il a six enfants -, pour affirmer qu’il est déjà très occupé. Tout juste peut-on dire que cette liste « portera un vrai projet citoyen. Un levier pour partager des valeurs humanistes, de solidarité, écologiques et de lien social », esquisse le Gilet jaune.

Un Gilet jaune qui se lance donc en politique par la voie citoyenne, et non celle des partis : approché par le Rassemblement national, il a décliné. Celui qui se présente comme « Bagnolais depuis quatre générations » et qui a grandi aux Escanaux a une dent contre l’équipe municipale actuelle, qu’il accuse de « dédain envers sa population » et l’affirme : « Il faut faire autre chose. »

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Contact : jaimebagnolsurceze@gmail.com et 06 33 17 87 11.

Etiquette

Thierry Allard

31 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité