Actualités

UZÈGE-PONT DU GARD Le Schéma de cohérence territoriale arrêté

Jeudi soir, lors du conseil syndical du PETR Uzège-Pont du Gard (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

C’est une étape importante pour le document qui structurera le territoire du Pays d’Uzès et du Pont du Gard jusqu’à 2030.

Le Schéma de cohérence territoriale (SCOT), porté par le Pôle d’équilibre territorial et rural (PETR) Uzège-Pont du Gard a été arrêté jeudi soir en conseil syndical. Cet arrêt marque la fin de quatre ans de travail pour les équipes du PETR, afin de concevoir ce document qui cadre le développement et les aménagements futurs du territoire des Communautés de communes du Pays d’Uzès et du Pont du Gard. Un travail mené « en suivant trois axes, rappelle le président du SCOT et maire d’Aubussargues, Christian Chabalier. Assurer un développement vertueux et durable, privilégier la solidarité et la proximité territoriale et impulser un nouveau rayonnement pour assurer l’attractivité du territoire. »

Une attractivité qui ne se dément pas

Ainsi, dans les objectifs chiffrés qui figurent dans le document, le PETR a couché sur le papier celui de « 14 000 habitants supplémentaires d’ici 2030, avec la construction de 400 logements », note le président du SCOT. Au-delà de ces considérations, « selon l’évaluation environnementale, nous permettons l’ouverture de trop de carrières sur le territoire, alors que l’UNICEM (la fédération des producteurs de matériaux minéraux, ndlr) estime qu’on n’en ouvre pas assez », note la directrice du PETR, Claire Huber.

Une divergence qui ne remet pas en cause le document, qui prévoit également de réduire la consommation d’espace de 65 % et l’artificialisation des sols de 70 %, « malgré les 180 hectares prévus de parcs photovoltaïques », note la directrice du PETR.

Et si le SCOT est désormais arrêté, après le vote à l’unanimité du conseil syndical du PETR, il va entrer dans une nouvelle phase de concertation. D’abord avec les personnes publiques associées, comme la Région, le Département, l’État ou encore les chambres consulaires cet été, avant le lancement d’une enquête publique probablement en octobre. Si tout se passe bien, le SCOT sera exécutoire d’ici la fin de l’année.

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Plus d’informations ici.

Etiquette

Thierry Allard

31 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité