Actualités

LOTO Mission Patrimoine : l’escalier monumental Saint-Pierre à Pont-Saint-Esprit retenu

Photo DR Mission Bern

Pour l’an 2 de la Mission Patrimoine confiée par le président de la République à Stéphane Bern, 121 sites en péril vont bénéficier du financement des jeux Mission Patrimoine 2019. 18 sites emblématiques déjà connus (*) et 103 de maillage territorial, dont l'escalier monumental Saint-Pierre à Pont-Saint-Esprit.

À cette occasion, FDJ annonce l’ouverture, ce samedi 15 juin, des prises de jeu du SUPER LOTO® Mission Patrimoine dont le tirage est prévu dimanche 14 juillet.

La commercialisation des jeux Mission Patrimoine fut un succès en 2018, avec près de 22 M€ récoltés au profit de la Fondation du patrimoine pour la mission Bern, dépassant l’objectif initial de 15 M€ à 20 M€. Au-delà, l’État a compensé les taxes prélevées sur les jeux Mission Patrimoine 2018 (prélèvements obligatoires et sociaux) par un apport d’un montant de 21 M€ au profit du patrimoine (dont 14 M€ à des projets de la mission Bern). Au total, si on ajoute l’élan de mécénat induit par le lancement des jeux Mission Patrimoine, ce sont près 50 M€ qui ont été récoltés en 2018 par la mission Bern pour la sauvegarde de 269 sites locaux dont 18 emblématiques.

En 2019, FDJ se fixe un objectif supérieur : atteindre entre 25 M€ et 30 M€ de redistribution à la Fondation du patrimoine pour la mission Bern, grâce aux jeux.

Pour une mise de 3 € par grille, comme en 2018, 0,75 € iront au patrimoine, 1,65 € aux joueurs, 0,38 € à FDJ (dont 0,17 € de rémunération des détaillants) et 0,22 € aux prélèvements obligatoires et sociaux

* Listes des 18 sites emblématiques 2019 : Viaduc des Fades (Puy-de-Dôme), Château de Maulnes (Yonne), Glacière d’Etel (Morbihan), Moulins de la Fontaine (Loir-et-Cher), Bibliothèque Fesch à Ajaccio (Corse-du-Sud), Moulin de Bar-sur-Seine (Aube), Beffroi de Béthune (Pas-de-Calais), Château de By, atelier de Rosa Bonheur (Seine-et-Marne), Abbaye Sainte-Marie de Longues-sur-Mer (Calvados), Amphithéâtre gallo-romain de Saintes (Charente-Maritime), Fort de Brescou à Agde (Hérault), Ruines du château de l’Étenduère (Vendée), Abbaye Notre-Dame de Sénanque (Vaucluse), Eglise de Morne-à-l’Eau (Guadeloupe), Relais Barcarel à Saint-Laurent-du-Maroni (Guyane), Façades des maisons de la ville de Saint-Pierre (Martinique), Temples tamouls des Casernes à Saint-Pierre et du Gol à Saint-Louis (La Réunion), Phare de l’île aux Marins (Saint-Pierre-et-Miquelon).

Le projet dans le Gard : l'escalier monumental Saint-Pierre à Pont-Saint-Esprit

Intérêt patrimonial : L'escalier monumental Saint-Pierre est un aménagement urbain de prestige avec une façade portuaire sur le fleuve Rhône. Il permet la liaison entre les quartiers du port et le cœur de ville via la Place Saint-Pierre tout en servant de socle à deux édifices religieux majeurs de la ville, l'Eglise Saint-Saturnin et le Prieuré Saint-Pierre. Enjeu économique, cet escalier permettait d'accéder au port fluvial pour le transport et le commerce de la vallée du Rhône. Son registre décoratif s'articule autour du thème des marchandises transitant par le port de la ville (corbeille de fruits pour l'arboriculture et le maraîchage, canards pour l'aviculture, tonneaux pour la viniculture et balle de tissus...) ainsi que de divers symboles (une ancre pour l'espérance, un pélican pour la charité, une barque à pleine voile, un triangle rayonnant,...) véritable message à destination missionnaire.

Projet de valorisation : Véritable façade portuaire, cet aménagement urbain de prestige relie deux édifices remarquables visibles depuis le pont qui traverse le Rhône. Les travaux de restauration prévoient un éclairage approprié permettant de sublimer cet édifice.

État de péril : En 2013, suite à la chute d'un morceau de balustrade, une intervention d'urgence a été nécessaire. L'entreprise en charge des travaux a alerté notre collectivité sur le mauvais état général de cet escalier monumental. La mise en garde de l'entreprise s'est révélée tout à fait fondée puisque début janvier 2014, la stabilité générale de l'édifice a été mise en cause avec des chutes de pierres conduisant la commune à condamner définitivement son accès. Il n'y a donc plus de cheminement possible depuis les quais du Rhône pour rejoindre directement la ville. Un arrêté de police interdit le passage des piétons car cet ouvrage majeur est devenu trop dangereux.

Nature des travaux : L'architecte propose une restauration à l'identique de cet édifice. Ces travaux sont prévus en 3 tranches :Tranche 1 : rampe nord, soutènement nord, soutènement latéral nord (tranche ferme) ; Tranche 2 : rampe sud, soutènement central (arcades), soutènement latéral sud (tranche conditionnelle 1) ; Tranche 3 : soutènement sud, emmarchement sommital et sols (tranche conditionnelle 2).

Il est important de rappeler que l'année dernière, le Temple protestant de Gallargues-le-Montueux faisait parti des projets accompagnés pour la première édition de la Mission Patrimoine. À ce jour, seulement 1 895 euros ont été récoltés alors que le projet est estimé à 100 000 euros. Plus d'infos ICI.

Etiquette

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité