ActualitésPolitique

LE 7H50 de David-Alexandre Roux : « Manduel est dans un état pitoyable ! »

David-Alexandre Roux suppléant de William Portal (Photo : droits réservés)

À 34 ans, ce proche du maire de Marguerittes et juriste au service "transport" de Nîmes métropole se lance dans la bataille des municipales à Manduel en 2020. 

Objectif Gard : Êtes-vous candidat à la mairie de Manduel ?

David Alexandre-Roux : Eh oui ! Je déclare ma candidature aux élections municipales. Au vu des rumeurs qui circulent, l’idée est de poser définitivement le cadre. Pour ceux qui ne me connaissent pas, je suis juriste, âgé de 34 ans, élu aux côtés de William Portal aux Départementales de 2015 en qualité de suppléant. Une élection, malgré l’opposition farouche de Jean-Jacques Granat, l’actuel maire de Manduel. 

« M. Granat n’incarne ni le changement, ni le renouveau »

Vous cultivez une profonde inimitié avec le maire. Quelles en sont les causes ? 

Posez-lui la question ! Jean-Jacques Granat était candidat aux Départementales de 2015. Il pensait certainement pouvoir succéder à William Portal sur le canton de Marguerittes. Or, M. Granat n’incarne ni le changement, ni le renouveau.

À 74 ans, William Portal non plus…

Cela étant, sa démarche était plutôt vertueuse. En me prenant comme suppléant en 2015, il pensait à la suite. Avec William Portal, c’est un contrat de génération. On travaille en toute confiance. Je l’avais rencontré dans le cadre de manifestations associatives. Je lui ai fait part de ma volonté de m’inscrire dans les élections départementales. Mon profil l’a séduit et les choses ont tenu contre vent et marées.

Pourquoi souhaitez-vous faire de la politique ?

C’est un engagement de proximité. Je suis né à Manduel et j’y ai grandi. J’ai vu l’évolution de la ville. Aujourd’hui, je suis en âge de pouvoir porter un projet. J’aimerais apporter un nouveau souffle à Manduel avec une vision rénovée et non archaïque. Par exemple, si je suis élu, je nommerai une femme première adjointe. 

Mettre des femmes au pouvoir, c’est ça la modernité ?

Je ne dis pas ça. C’est de ne pas en mettre qui pose problème. Les femmes ont autant apporté que les hommes. Je souhaite m’entourer d’une personnalité féminine, une quadragénaire active. Mon choix n’est pas encore arrêté mais j’ai autour de moi des personnes très compétentes.

Vous avez été embauché à Nîmes métropole dans la foulée des Départementales. Ça pourrait vous porter préjudice ?

J’ai toujours séparé les deux, ma vie publique et mon emploi de juriste au service des transports de Nîmes métropole. Il n’y a pas d’ambiguïté.

Sauf que si vous êtes à ce poste, c’est peut-être grâce à William Portal qui est aussi vice-président de l'Agglo en charge des transports, non ?

Absolument pas. J’occupe un poste pour lequel j’ai toutes les qualifications requises. J’ai passé tous les entretiens nécessaires à l’époque. Ne faites pas des raccourcis là où il y en a pas.

« On a un village sale et mal entretenu »

Revenons à Manduel. Quel bilan faites-vous de l’action de l'actuel maire ?

Manduel n'a pas d’infrastructures dignes d’une ville de 7 000 habitants. Contrairement à Marguerittes ou Bouillargues, quand on traverse Manduel on dirait un village à l’abandon avec 50 centimètres d’herbe en pied de façade dans les rues ! Aujourd’hui, on a un village sale et mal entretenu. Il y a vraiment un problème. Manduel est dans un état pitoyable !

Du coup, que proposez-vous ?

C’est une question de priorité. Il faut mettre le paquet sur l’entretien ainsi que sur la sécurité. Actuellement, il y a quatre policiers municipaux. Je pense qu’il aurait été pertinent de renforcer ce secteur-là, dans la mesure où nous allons bientôt accueillir la gare LGV de Manduel. Il ne faut pas être dans la réaction mais l'anticipation. 

Financièrement, la mairie peut-elle se le permettre ?

Il y a bien eu le budget pour créer un poste de directeur du pôle réglementation et service au public.

Un poste occupé par l’élu nîmois (Les Républicains) Anthony Chaze ?

Oui, c’est ça. Je ne dis pas que son embauche n’est pas légitime. Il me semblait plus pertinent d’affecter un budget à un poste de policier municipal supplémentaire.

D’autres propositions ?

Oui, concernant le milieu associatif qui est complètement disparate et désorganisé. Il est indispensable de structurer le milieu associatif pour animer le village. À Manduel, il n’y a pas que les taureaux ! Nous devons également associer les habitants au projet Magna Porta, la zone économique qui entoure la future gare LGV. Le maire doit être un relais de ce que souhaite les habitants. Or, il n’est que le spectateur.

Enfin, vous êtes jeune. Ne craignez-vous pas que ce soit un handicap pour vous ?

Non. On a un président de la République qui n’a jamais été élu avant et qui a 41 ans !

Propos recueillis par Coralie Mollaret

coralie.mollaret@objectifgard.com

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Vous aimeriez aussi

3 réactions sur “LE 7H50 de David-Alexandre Roux : « Manduel est dans un état pitoyable ! »”

  1. Sauf que si vous êtes à ce poste, c’est peut-être grâce à William Portal qui est aussi vice-président de l’Agglo en charge des transports, non ?

    Absolument pas. J’occupe un poste pour lequel j’ai toutes les qualifications requises. J’ai passé tous les entretiens nécessaires à l’époque. Ne faites pas des raccourcis là où il y en a pas.

    MDR

    On a un président de la République qui n’a jamais été ministre et qui a 41 ans !…Ah bon!!

  2. Votre projet politique c’est d’enlever les mauvaises herbes et d’embaucher des policier municipaux ??? Y a t’il besoin de plus de policiers municipaux ? Au vue d’une augmentation de la délinquance?
    Manduel a besoin d’un maire qui innove, qui propose un projet motivant.
    C’est de la politique molle que vous proposez.

  3. Bonjour,
    Si je peux me permettre , vous devriez choisir comme premier adjoint la personne qui vous semble la plus compétente et si c’est une femme quadra active alors tant mieux, mais votre façon d’imposer ce modèle ressemble à de la discrimination positive, ce qui est a mon sens à la limite du sexisme.
    Pour ce qui est d’associé les Manduelois au projet Magna Porta je vous rappelle que plusieurs réunions publiques ont eu lieu a Redessan Manduel et Nimes, et que la population (donc les Manduelois) sont en théorie associés à cette reflexion, bien que ce projet ressemble fort à l’Arlésienne surtout pour la partie Redessanaise et le fameux parc  » Aqua quelque chose… »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité