Société

BAGNOLS Le plan canicule réactivé

Le plan canicule a été présenté mercredi (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Comme à chaque début d’été, la mairie de Bagnols réactive le plan canicule via le Centre communal d’action sociale (CCAS).

Un plan destiné aux personnes de plus de 60 ans et/ou handicapées, pour lequel le CCAS établit un registre canicule. « C’est gratuit, nous demandons le nom, le prénom, l’adresse, le numéro de téléphone, si la personne a un entourage sur place, si elle a une femme de ménage et le nom de son médecin traitant », explique la responsable de l’Espace seniors de la Ville, Marie-Claude Fontraille.

Ce registre permet de faire la veille saisonnière, du 1er juin au 31 août, et de prendre régulièrement des nouvelles des personnes les plus vulnérables. L’occasion également de leur rappeler les précautions à prendre pour se protéger des fortes chaleurs : éviter de sortir aux heures les plus chaudes, entre midi et 16 heures ; maintenir sa maison à l’abri de la chaleur en fermant ses volets et ses fenêtres ; boire un lire et demi d’eau par jour ; manger normalement ; hydrater son corps régulièrement, avec des douches ou un brumisateur et enfin donner des nouvelles à son entourage et à son voisinage.

L’Espace seniors, qui est climatisé, restera ouvert tous les après-midis de l’été pour permettre aux personnes âgées de se rafraîchir. Le minibus du CCAS pourra passer chercher les personnes intéressées. « Et en cas de nécessité, nous pouvons passer voir les personnes », précise le conseiller municipal Raymond Masse.

Pour l’heure, « 40 personnes sont inscrites sur le registre », note Marie-Claude Fontraille, registre également utile lors du plan grand froid et lors d’intempéries. Un registre en cours d’actualisation, et auquel le CCAS invite toutes les personnes concernées à s’inscrire. Elles peuvent le faire au 04 66 89 84 45 ou au 04 66 39 65 00.

Th.A

Et aussi :

Le plan canicule, lancé en 2003, se compose de quatre niveaux. Le premier est la veille saisonnière, nous y sommes depuis le 1er juin. Le second est l’avertissement chaleur vigilance jaune, l’été dernier le Gard n’a pas dépassé ce niveau, où le suivi des personnes inscrites au registre canicule est renforcé. Le niveau trois est l’alerte canicule déclenchée par le préfet (vigilance orange). Pour qu’elle soit déclenchée, il faut que les températures dépassent 36 degrés le jour et 23 degrés la nuit durant trois jours consécutifs. Notez que les seuils sont variables d’un département à l’autre. Enfin, le niveau quatre consiste en la mobilisation maximale déclenchée au niveau national par le Premier ministre, la vigilance rouge. Dans ces deux derniers cas, le CCAS suit les instructions du préfet, puis du Premier ministre.

Etiquette

Thierry Allard

31 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité