A la uneActualitésSociété

LUNDI SANTÉ Le numérique dans la santé en exergue à l’université de Nîmes

Unîmes consacre une journée à l’innovation numérique dans le suivi des maladies chroniques.

Le site Vauban de l'université de Nîmes (Photo : Philippe Gavillet de Peney/Objectif gard)

Dans le cadre du programme de recherche « Design et santé connectée » du laboratoire Projekt, l’université de Nîmes organise jeudi 27 juin une journée d’étude autour de la transformation opérée par le numérique dans le secteur de la santé, en particulier dans le suivi des maladies chroniques. Jean-Marc Loison, président de France insomnie, y présentera son association.

Cette journée de rencontre entre professionnels de santé, patients, chercheurs, designers et étudiants autour de la contribution du design social à la santé s’articulera en trois temps. Conférences, tables-ronde et présentations de projets autour du design de la santé connectée et des maladies chroniques figureront au programme de ce rendez-vous.

Comment les dispositifs numériques transforment la relation soignants-proches-aidants mais aussi l’organisation des acteurs du soin ? Comment le rôle de chaque partie prenante se voit-il ainsi redéfini ? Sur ces questionsdeux sessions croiseront les regards et les expériences. La première aura pour thème « E-patients : usages, mésusages et non-usages du numérique dans le suivi des maladies chroniques » et donnera lieu à des conférences à partir des exemples du diabète et des troubles du sommeil.

La seconde abordera la problématique « Enjeux de conception des dispositifs numériques et mobiles en santé : retour d’expérience » sous forme de table-ronde et de discussion entre les créateurs des applications PassCare, Oziris, Intactile et Aviitam et le public. En présence de Jean-Marc Loison, président de l’association France insomnie, trois projets menés par les étudiants du master Design, Innovation, Société seront présentés :

- L’hospitalité et l’accueil des familles à l’Assistance Publique – Hôpitaux de Marseille (2015)

- La bientraitance aux urgences du CHU de Nîmes (2017)

- Les troubles du sommeil et les objets connectés (2018)

Mieux accompagner les personnes souffrant de troubles du sommeil 

Alors que 20% de la population française souffre d’insomnie, l’équipe Projekt a souhaité appliquer les méthodes de design social (immersion, ateliers de co-conception, prototypage) à cette problématique de santé publique qui reste taboue en lançant en 2016 le projet Som’Health. Dans un contexte d’essor de la santé mobile, ce projet vise à accompagner le développement d’objets connectés innovants adaptés aux troubles du sommeil et à en faciliter l’usage par les patients et les professionnels du soin.

Après avoir obtenu le 2 prix du Trophée Innov’actions du CHU de Nîmes en octobre 2016 et réalisé une pré-étude, le projet s’est poursuivi grâce au travail mené par les étudiants du master Design, Innovation, Société à l’unité de sommeil du CHU de Nîmes et en cabinets de ville qui a fait émerger des solutions en matière d’accueil et de communication.

Bénéficiant depuis 2019 d’une subvention de Nîmes métropole, le projet Som’Health a développé un premier prototype de l’application en cours de test auprès des acteurs concernés (patients, médecins). L’objectif est désormais de trouver des financements pour pouvoir le développer et réaliser des tests cliniques et d’usage de la solution globale.

Journée d’étude Design et Santé connectée. Jeudi 27 juin de 10h30 à 18h. Site Vauban, Amphi A3. De 10h45 à 12h30 : « E-patients : usages, mésusages et non-usages du numérique dans le suivi des maladies chroniques ». De 13h30 à 15h : « Enjeux de conception des dispositifs numériques et mobiles en santé : retour d’expérience ». De 15h à 16h : Présentation des projets des étudiants en présence de France Insomnie. En savoir plus sur le programme : https://designsante.hypotheses.org/ Sur le projet Som’Health (https://projetsomhealth.org/)

 

Etiquette

Philippe Gavillet de Peney

Après avoir traîné ma plume et ma carcasse un peu partout dans les rédactions des quotidiens régionaux de l'Hexagone, j'ai posé mes valises à Objectif Gard en mars 2016. Couteau suisse de la rédaction, j'interviens dans plusieurs rubriques avec une inclination plus marquée pour le sport, les portraits et les sujets de société... Au sein du journal, j'assure par ailleurs le Secrétariat de rédaction.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité