A la uneActualitésEconomie

MARDI ÉCO Tourisme : un début de saison mi-figue, mi-raisin

Réalisé auprès d’un échantillon représentatif de prestataires touristiques gardois, un sondage fait apparaître un déficit d'activité.

(Photo d'illustration Norman Jardin)

Cette année, le soleil s'est montré moins généreux que l'an passé et on relève un début de saison en demi-teinte. Une météo peu clémente au mois de mai et l’absence de plusieurs ponts, contrairement à l’année précédente, sont des facteurs importants de cette baisse constatée par une majorité de professionnels du secteur.

Fruit d’une étroite collaboration entre la direction du Tourisme Occitanie, le CRT Occitanie, l'ADT de la région et les offices de tourisme de Nîmes et du Grau du Roi-Port Camargue, une enquête de conjoncture est réalisée chaque fin de mois par le service "Observatoire" de Gard Tourisme qui réalise un sondage auprès d’un échantillon représentatif de prestataires touristiques gardois (hôtels, campings, chambres d’hôtes, locations labellisées Gîtes de France et Clévacances, restaurants, commerces, sites de visites et de loisirs, Offices de Tourisme…). Les éléments présentés ne traduisent pas les résultats de fréquentation mais expriment le ressenti des professionnels qui répondent au baromètre et définissent ainsi une tendance.

D'où il ressort de nombreux enseignements. Le premier c'est que les vacances de Pâques ont été très correctes en terme de fréquentation touristique. Le mois de mai 2019 plutôt en baisse par rapport à l’an dernier. 65 % des prestataires sont peu satisfaits ou insatisfaits de ce mois de mai 2019 (très satisfaits 4%, satisfaits 31%, peu satisfaits 36%, insatisfaits 29%). Les trois destinations géo-touristiques affichent la même tendance qu’au niveau départemental, notamment sur le Littoral-Camargue qui affiche la plus grande part de réponses en baisse.

La fréquentation touristique française est jugée en majorité au rendez-vous, mais on note une clientèle étrangère encore timide. La dépense moyenne des touristes est constante. Le mois de juin laisse espérer une nette amélioration avec 43 % des professionnels ayant un état de réservation très correct. Les étrangers se faisant plus rares - 57 % des professionnels estiment la clientèle étrangère en baisse -, ce sont les Français qui prennent la relève puisque la majorité des professionnels juge la fréquentation française identique ou en hausse. Les professionnels sont 18% à estimer la fréquentation "identique", 63% l'analysent "en hausse" et 19% relèvent une baisse.

On relève un bilan mitigé pour les trois grandes destinations du département du Gard. Proportionnellement, c’est sur le littoral Camargue qu’on enregistre le plus grand nombre de
professionnels estimant une baisse. Le mauvais temps a plus de conséquences sur cette destination « plage ». Reste que toutes les destinations sont impactées par une baisse de fréquentation. 53%des hébergeurs évaluent la fréquentation de leur hébergement en recul, notamment pour l’hôtellerie traditionnelle et de plein air.

63% des campings affichent une baisse de fréquentation, le littoral Camargue concentrant une forte capacité de ce mode d’hébergement. 64% des hôteliers estiment la fréquentation en baisse par rapport à un excellent mois de Mai 2018. 50% des professionnels notent une stabilité. Ce mode d’hébergement se distingue par une très faible part de réponses en baisse.

Pour ce qui a trait aux activités culturelles et de loisirs, des commerces et des services, 59%des professionnels de ce secteur considèrent leur activité en baisse également. C’est le tourisme sportif et de loisirs qui est affecté par un recul de fréquentation. À l’inverse, on note de bons résultats pour le
tourisme culturel. Deux tiers des monuments et musées ont constaté une hausse ou une stabilité.

Chez les commerçants, 72% d'entre-eux relèvent une baisse. Cette baisse est perçue tant chez les
restaurateurs que les commerçants. Pour ce secteur, ce sont les commerces qui font chuter la moyenne. En effet, 70 % des commerçants de proximité interrogés notent un recul de leur activité. En revanche, les restaurateurs tirent leur épingle du jeu et sont majoritairement satisfaits. dernier baromètre, les offices de tourisme jugent majoritairement l'activité touristique baisse (55%) et aucun ne fait état d'une augmentation.

Etiquette

Philippe Gavillet de Peney

Après avoir traîné ma plume et ma carcasse un peu partout dans les rédactions des quotidiens régionaux de l'Hexagone, j'ai posé mes valises à Objectif Gard en mars 2016. Couteau suisse de la rédaction, j'interviens dans plusieurs rubriques avec une inclination plus marquée pour le sport, les portraits et les sujets de société... Au sein du journal, j'assure par ailleurs le Secrétariat de rédaction.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité