A la uneActualitésPolitique

GARD Comment aider les maires à réaliser leur projet ?

Le maire de Générac, Frédéric Touzellier, et Stéphane Cartou, directeur de l'Agence technique départementale (Photo : Coralie Mollaret)

Sous la houlette du Conseil départemental du Gard, une agence technique conseille les élus pour concrétiser leur projet.

Enseveli sous une dizaine de cartes et autres documents administratifs, Stéphane Cartou cogite. Stylo entre les dents, le quadragénaire conseille depuis deux ans les élus gardois. Un nouveau tournant dans la carrière de cet homme de l’ombre, resté plus de 10 ans au cabinet du président du Département.

250 communes membres

Créée en 2017 sous l’impulsion du président du Département, Denis Bouad, cette agence veut apporter « un soutien technique, juridique et financier. » Moyennant une adhésion de 50 centimes par habitant, le maire d’une commune adhère à l'établissement public. Aujourd'hui, 250 communes (sur les 352 du Gard) en sont membres.

L'agence présente un budget de 350 000€, abondé par les mairies et le Département. Des ressources servant « essentiellement à louer nos locaux rue Charlemagne à Nîmes et à la formation des élus », commente Stéphane Cartou. « En juin, les règles des marchés publics vont évoluer. Les élus doivent les apprendre, au risque de voir leurs décisions attaquées. »

Du primo-conseil

En partenariat avec le CAUE (Conseils d'architecture, d'urbanisme et de l'environnement), une vingtaine d’agents (huit pour l’agence et 14 pour le CAUE) conseille les élus. Ce sont des juristes, des ingénieurs et autres techniciens… Des compétences que « les petites communes ne peuvent s’offrir en interne », explique le maire de Générac, Frédéric Touzellier.

Le directeur, Stéphane Cartou, l’assure : « nous ne concurrençons pas le secteur privé. Nous faisons du primo-conseil. » Et d’illustrer : « Un maire projette de modifier un bâtiment dans le centre de son village. On l’écoute, on regarde ce qu’il peut en faire et ses possibilités de financement. »

Depuis sa création, les études de ladite agence ont permis de générer 11 M€ de travaux. Dernièrement, Générac a demandé conseil pour réhabiliter sa gare, rachetée à la SNCF. Coût des travaux : 327 000€, pour créer de l’habitat, un espace de coworking, de restauration ainsi qu’une plateforme de covoiturage.

«  L’effet boomerang ! »

« Dès que l’on pose une question, on a la réponse dans la semaine. J’appelle ça, l’effet boomerang ! », poursuit l’élu généracois. Une réactivité qui rassure les édiles. « Avant, la préfecture fournissait une ATESAT (Assistance technique fournie par les services de l'État pour des raisons de solidarité et d'aménagement du territoire). Or aujourd’hui, ce n’est plus le cas… », déplore Frédéric Touzellier. Depuis 2017, l’agence a répondu à « 700 questions juridiques. » Preuve d’un réel besoin sur le territoire.

Coralie Mollaret

coralie.mollaret@objectifgard.com

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Vous aimeriez aussi

2 réactions sur “GARD Comment aider les maires à réaliser leur projet ?”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité