ActualitésPolitique

EUROPE L’eurodéputé nîmois fait ses adieux à Bruxelles

Franck Proust en train de faire ses cartons dans son bureau à Bruxelles (Photo : droits réservés)

Défait aux européennes, le premier adjoint nîmois rend les clefs de son bureau, ce mardi.

"Faites vos valises, vous rentrez à Nîmes !" Non, ce n’est pas Georges Marchais qui a sommé Franck Proust de rentrer au bercail, mais bien les électeurs. Souvenez-vous, le 26 mai aux européennes, le parti Les Républicains parvient péniblement à récolter 8 % des voix. Une défaite historique pour la Droite. 

Sept années de mandat

Sur la liste des 74 noms, seuls 8 candidats sont élus. À la 11ème place, le député sortant qui devait, a priori, conserver son strapontin bruxellois est déchu. Une défaite qui met fin à 8 ans de mandat, démarré en 2011 après la nomination de Dominique Baudis au poste de Défenseur des droits.

« Bien sûr que ça fait quelque chose... J’ai beaucoup travaillé. De plus, je suis très inquiet pour la place de la France et son influence au sein de l'Union européenne, surtout son échec à la présidence du groupe centriste », commente Franck Proust, élu meilleur député du Parlement européen en 2015.

Auteur d’un rapport sur la surtransposition des normes européennes en France, d’un autre sur les investissements étrangers ou du livre Europe, l'apprendre ou la laisser (édition Broché), le Nîmois garde de l’Europe un bon souvenir de son mandat : « Avoir la chance de faire ça, ce n’est pas donné à tout le monde. »

Le grand déménagement.. Le premier adjoint nîmois sera resté sept ans à l'Europe (Photo : droits réservés)

Parmi ses épisodes les plus marquants : la visite de Guantanamo avec l’ex-ministre Rachida Dati ou encore le lancement de la fusée Ariane 5 à Kourou en Guyane. Les nouveaux députés européens feront officiellement leur entrée le 2 juillet à 10 heures au parlement. Sera présent le Gardois du Rassemblement national, Gilbert Collard, élu le 26 mai dernier. 

CM

coralie.mollaret@objectifgard.com

Et aussi : 

Ses collaborateurs recasés. C'est l'un des devoirs des élus déchus de leurs fonctions. Après une défaite, les édiles aident leurs attachés parlementaires à trouver un nouvel employeur. À Bruxelles, l'un d'entre eux a été repris par le député européen Arnaud Danjean tandis que le second hésite entre la direction générale du commerce à l'Europe et un cabinet d'avocat. À Nîmes, son collaborateur, sur le départ avant la défaite de Franck Proust, a pris ses fonctions à la direction du service communication de l'hôpital Carémeau.

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité