A la uneActualitésCulture

MERCREDI CULTURE Pour que Nîmes s’illustre, l’illustration au cœur de Nîmes !

Le premier Festival de l'illustration aura lieu à Nîmes ce vendredi à l'Hôtel de Bernis.

Vendredi soir, le premier festival de l'illustration sera sans aucun doute une première qui fera date et s'inscrira rapidement dans le paysage culturel nîmois. Non pas une prédiction mais une certitude au vu des ingrédients de cette "année zéro" qui en augure bien d'autres. 

L'équipe : des amis d'enfance et Nîmes en toile de fond

Nîmes S'illustre, un trio de jeunes trentenaires amoureux de leur ville (montage du trio)

Victoria, Margot et Jonathan sont de vrais Nîmois amis depuis l'enfance et exilés à Paris où ils travaillent. De belles réussites professionnelles mais un amour de leur ville natale qui les taraudent et leur donnent l'envie d'y faire quelque chose. Jonathan, directeur artistique dans la pub, parle à Victoria, productrice d'illustration, d'un festival qui n'existe pas dans leur ville d'origine et si peu dans l'Hexagone, où l'illustration se retrouve souvent cantonnée dans des salons ou des foires.

L'idée étant de la "sortir des carnets de commande" pour lui donner une importance que personne ne conteste mais que peu s'attachent à montrer. Tous deux vont donc trouver Margot, spécialisée dans la coordination entre secteur public et privé et la communication, appui logistique solide à la réussite de l'entreprise. Et Nîmes s'illustre voit le jour.

 Démontrer l'illustration dans sa splendeur et dans sa pluralité

Jean-Pierre Desclozeaux, illustrateur de presse, bien connu de tous les Gardois  (illustration de l'artiste)

Victoria va donc trouver Jean-Pierre Desclozeaux, grand illustrateur de presse gardois. Celui-ci a l’heureuse idée de la mettre sur la piste d’une gloire nîmoise Carlo Rim, (de son vrai nom Jean-Marius Richard), lequel a vu le jour à Nîmes en 1920 et s'est éteint à Marseille en 1989. Ce génie créatif et touche-à-tout, est à la fois romancier essayiste, scénariste, réalisateur et dessinateur de presse. Ce personnage aux multiples talents, reconnu dans dans les milieux, littéraires et cinématographiques, est une référence en matière d'illustration. Peu connu, voire oublié des Nîmois, cette première édition sera donc la sienne.

Carte blanche à dix illustrateurs

Simon Landrein, travaille beaucoup en ce moment. Cet illustrateur du sud-ouest séduit par l'originalité de sa patte (illustration de l'artiste)

L'illustration venant traditionnellement en appui des textes, Nîmes s’illustre a donc souhaité rendre hommage aux écrits de Carlo Rim en laissant carte blanche à des illustrateurs locaux, Français ou francophones. Quatre Nîmois, Jean- Pierre Desclozeaux, Eddie Pons, Frank Vriens et Sebastien Jarnot, et, venant de la France entière, Cé Pé, Laurent Duvoux, George(s), Virginie Kypriotis, Lokz Phoenix, Ana Tortos et enfin Simon Landrein, vont donc proposer des œuvres originales inspirées de Carlo Rim et soigneusement choisies pour chacun en fonction de leur style.

Résultat, une richesse et une diversité des interprétations, qui permettra d'apprécier les talents des illustrateurs en même temps que de découvrir l'œuvre de leur aîné Carlo Rim.

L'hôtel de Bernis, lieu inédit et rare

Dans la cour du magnifique hôtel de Bernis (Photo Anthony Maurin).

Édifice symbolique inscrit au patrimoine de la Ville, l’Hôtel de Bernis est une des plus anciennes et des plus belles demeures de Nîmes. Lieu inédit et rare, il concentre les références aux styles architecturaux, de l’Antiquité à l’époque classique. Cette maison, dans la famille depuis le XIIIe siècle, s’est transmise par héritage des Bernis aux Godebski, une famille d’origine polonaise qui compte de nombreux artistes. Lieu très vivant, l’hôtel de Bernis participe par son ouverture à la vie culturelle et artistique de la cité et sera un écrin parfait à cette première édition.

Pour le trio fondateur du festival et de l'association à but culturel, le Festival de l'illustration, cette première édition est une "année zéro". Dès 2020, le festival visera à offrir une déambulation nouvelle, moderne, ludique et inédite au coeur de la ville historique de Nîmes. Le plaisir de s’émerveiller se trouve aussi bien dans l’univers de l’illustration que dans les lieux qui l’accueille ! Rendez-vous est pris.

Véronique Palomar Camplan

Soirée de lancement à partir de 19h à l'hôtel de Bernis, rue de Bernis à Nîmes. Entrée sur réservation auprès de Margot Arrault : margot@nimessillustre.com margotarrault@yahoo.fr ou par téléphone au 06.99.15.56.77. L'exposition pourra se visiter jusqu'à dimanche midi.

Etiquette

Véronique Palomar

Après une longue carrière au service de l'information dans l'hémisphère sud, me voilà de retour dans l'hexagone. Heureuse de mettre, plume, regard neuf et expérience au service d'un journal indépendant et de continuer à informer.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité