A la uneActualitésFootballNîmes OlympiqueSports Gard

NÎMES OLYMPIQUE Vente du Stade des Costières : ce qu’il faut en retenir

Photo DR ObjectifGard

La ville de Nîmes organisait ce mercredi après-midi la présentation de l’accord entre la Ville et Nîmes Olympique lors d'une conférence de presse en présence de Jean-Paul Fournier, maire de Nîmes, et Rani Assaf, président de Nîmes Olympique.

Ce qu'il faut retenir : 

  • C'est officiel, la ville de Nîmes cède le Stade des Costières à Rani Assaf pour un montant de 8 millions d'euros.
  • Le futur stade des costières aura une capacité de 15 100 places. Des contraintes techniques notamment de sortie de secours et de risques d'inondation sont avancées par Rani Assaf pour expliquer la jauge prévue.
  • Le montant total du projet est estimé aujourd'hui à 230 millions d'euros. Il sera entièrement financé par Rani Assaf "sur mes deniers personnels", affirme-t-il. Ainsi, le président du Nîmes Olympique sera le propriétaire unique du futur stade et non le Nîmes Olympique.
  • Le futur stade "offrira un développement économique indispensable à la pérennisation du Nîmes Olympique en Ligue 1 et à son développement futur", selon Rani Assaf.
  • Le nouveau stade sera livré fin 2024-début 2025.
  • C'est le cabinet parisien Valode et Pistre qui a imaginé le futur stade du Nîmes Olympique.
  • Il prendra place sous la même emprise que le stade actuel.
  • Une conférence de presse se déroulera courant juillet pour présenter entièrement la programmation et les spécificités de ce nouvel équipement.
  • Un passage sous l'autoroute est prévu pour accéder au stade.
  • Le futur stade sera orienté Nord-Sud (il pivotera de 90° par rapport au stade des Costières actuel).
  • À l'intérieur, on retrouvera des restaurants et un certain nombre de services (séminaires, événements, etc.) offrant l'opportunité d'utiliser l'enceinte 365 jours sur 365.
  • Un stade provisoire couvert de 10 000 places sera construit avec des matériaux démontables pour une durée de deux ou trois saisons.
  • Au préalable des fouilles archéologiques seront menées par l'INRAP (Institut national de recherches archéologiques préventives) qui pourrait, en fonction des découvertes, retarder l'ensemble du projet.
  • Il n' y aura pas de zone commerciale. La ville de Nîmes souhaite préserver le cœur de ville.
  • Un projet de quartier comprendra une zone tertiaire composée de logements, hôtels et bureaux.
  • Les associations utilisatrices du stade des Costières bénéficieront d'une nouvelle halle des sports qui sera construite après la vente effective. Toutes les associations seront relogées dans ce nouvel espace début 2023.
  • Le montant estimé de cette nouvelle halle des sports est de 12 à 15 millions d'euros.
  • Rani Assaf a annoncé durant la conférence de presse le projet d'agrandissement ou de déménagement du centre de formation du Nîmes Olympique, aujourd'hui situé à la Bastide à Nîmes.
  • Concernant le futur nom du stade le président nîmois s’est engagé à ce qu’il n’y est pas de naming. "J’ai horreur de ça", a-t-il déclaré. Il n’est pas contre l’idée de garder le nom de Stade des Costières et pourrait laisser les supporters décider.

Il est important de préciser que le chantier de démolition et de construction pendant trois ans va faire travailler 1 500 personnes. Le coût de fonctionnement du futur stade sera de deux millions d’euros.

Etiquette

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité