A la unePolitique

LE 7H50 de Christophe Rivenq : « Le Pôle Mécanique est une fierté immense »

Christophe Rivenq. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard

À l’occasion des 20 ans du Pôle Mécanique, qui seront fêtés comme il se doit ce dimanche 30 juin, le bras droit de Max Roustan, à l’initiative du projet, revient sur la création de ce site qui attire chaque année près de 200 000 personnes.

Objectif Gard : Comment est née l’idée du Pôle Mécanique ?

Christophe Rivenq : Elle est venue en 1994 lorsque nous préparions le projet municipal des élections de 1995. Il faut savoir que le taux de chômage de l’époque était de 25% sur Alès et on voulait redynamiser le bassin. On a commencé par éliminer tout ce qui était concurrentiel, tout en réalisant qu’un certain nombre d’entreprises travaillaient dans le milieu de la mécanique. Et puis, en creusant, on s’est rendu compte qu’aucun site en France ne proposait aux PME-PMI d’avoir accès aux pistes.

Comment le projet a-t-il été perçu à l’époque ?

Au tout début, peu de gens y croyaient dans la mesure où nous avions fait le choix que l’endroit ne serait pas un lieu de compétition. Mais ça a pris très vite, notamment parce qu’on avait décidé de mettre les bâtiments réservés aux entreprises au cœur du Pôle Mécanique. Il n’y a d’ailleurs pas eu d’opposition à l’époque.

Ce qui est rare !

Oui, mais on a énormément travaillé. Rendez-vous compte, on a inauguré la première piste, celle de karting, même pas quatre ans après avoir lancé le projet. Ce serait impossible aujourd’hui. Notre autre force, en plus d’avoir trouvé le lieu, qui était une friche industrielle, c’est d’avoir dimensionné le Pôle tel qu’il est aujourd’hui.

On vous sent très attaché à ce site…

Evidemment ! J'en connais chaque mètre carré. C’est une exceptionnelle réussite, une fierté immense. Le Pôle Mécanique a changé l’image de la ville au niveau international, mais aussi en termes économiques : ce sont 1 000 emplois directs. Sportivement, c’est aussi plein de réussites. Je pense à Romain Dumas ou à l’arrivée de l’écurie Duqueine qui a choisi de s’installer à Alès plutôt qu’au circuit du Castellet.

Que peut-on lui souhaiter à ce Pôle Mécanique ?

Tout le monde le connaît, mais tout le monde ne l’a pas vu. Si vous voulez être fier, venez le voir !

Tony Duret

Ce dimanche 30 juin sera une parfaite occasion. Le Pôle Mécanique ouvre ses portes de 9h à 18h. Retrouvez tout le programme sur ce lien

Etiquette

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

Vous aimeriez aussi

1 commentaire sur “LE 7H50 de Christophe Rivenq : « Le Pôle Mécanique est une fierté immense »”

  1. Je ne sais si le jeu , tout le fric dépensé , en valait la chandelle. Ce qui est évident c’est que les nuisances sonores pourrissent la vie des riverains, c’est que le mur dit « anti-bruit » est un immense dépotoir qui nécessiterait des millions d’euros pour la dépollution et que le millier d’emplois directs créés est un mythe voire une grosse mystification , bref un énorme MENSONGE.
    Ce mensonge, du millier d’emploi est durable. Cette fake-new est apparue peu de temps après la création du Pole et curieusement elle persiste avec toujours le même chiffre tout rond, MILLE EMPLOIS depuis plus de 15 ans. S’il y a un journaliste un peu curieux qu’il propose à M. RIvenq ou Roustan d’aller compter sur place les emplois directement créés par le Pole en 20 ans. S’ils en trouvent quelques dizaines ce sera le PEROU.
    Cette méthode « gonflée » c’est la marque des « responsables » de l’Agglo , on exagère, à la mode soviétique, certains points jugés favorables et on occulte d’autres qui le sont moins. Exemple : la bourde à 50 millions d’euros des emprunts toxiques sur le budget assainissement que les citoyens vont payer jusqu’en 2042. Pas un mot dans le journal de l’Agglo dirigé par, je vous le donne en MILLE, ….Mister Rivenq. CQFD.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité