A la uneActualitésSociété

SAINT-GILLES Le quartier de Ventouret sous le choc après l’incendie

Un lotissement de Saint-Gilles a été touché hier par un incendie provoquant la peur de ses habitants.

Les canadairs ont survolé le quartier de Ventouret tout l'après-midi (photo Norman Jardin)

Ce samedi après-midi, les habitants du quartier Ventouret étaient encore sur le qui-vive

Sébastien ne quitte pas des yeux le ciel en direction du Nord. C’est par là qu’un incendie a détruit plusieurs hectares de pinèdes aux portes du quartier de Ventouret, sur la commune de Saint-Gilles. Aujourd’hui, ce n’est pas les flammes qu’il observe, mais le ballet des canadairs qui larguent de l'eau sur cet incendie pas encore éteint.

La voiture d'Eric n'a pas résisté au feu (photo Norman Jardin)

Le sinistre a débuté vendredi vers 15h, et le Saint-Gillois est encore très marqué. « On nous a demandé d’évacuer et de laisser nos portails ouverts pour que les pompiers puissent pomper l’eau des piscines ».

« On a cru que le quartier allait brûler »

Dans ce lotissement où il y a beaucoup de chevaux, la priorité a été de mettre les habitants et les animaux à l’abri du danger. Sébastien, qui habite ici depuis 15 ans n’avait jamais vu cela « On a cru que le quartier allait brûler, ça faisait peur. Des pins de 20 mètres de haut se sont enflammés ». 24h après, l’odeur du feu est encore très forte, c’est la raison pour laquelle il n’a pas pu dormir chez lui dans la nuit de vendredi à samedi.

Les pompiers étaient nombreux dans le quartier (photo Norman Jardin)

Deux maisons plus loin, Eric ne peut que constater les dégâts. Les flammes ont détruit sa haie, une grande partie de son jardin, et une voiture. « Il n’y a que des dégâts matériels, mais j’ai eu très peur car le feu a léché les murs de ma maison. ». Comme Sébastien, Eric garde un oeil attentif sur les canadairs et les nombreux véhicules de pompiers, dont certains sont venus des départements voisins.

Un centre équestre dévasté par le feu

Non loin de là, le centre équestre a été durement touché. Si aucun cheval n’a péri dans l’incendie, les écuries ont été détruites par le feu. Quelques centaines de mètres plus loin, sur le chemin des Loubes, rien n’a résisté. Là, le feu a laissé derrière lui un spectacle de désolation.

L'incendie a tout détruit sur son passage (photo Norman Jardin)

Dans le petit chemin de randonnée qui jouxte le lotissement, les pompiers sont encore en alerte car le feu est maintenu par la chaleur accablante et le vent sec. Même si le pire est passé, les habitants du quartier Ventouret, à Saint-Gilles ne sont pas prêts d’oublier le 28 juin 2019, le jour le plus chaud de l’histoire de France.

Le centre équestre a été détruit  (photo Norman Jardin)

 

Etiquette

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité