Faits Divers

ALÈS L’épicier alésien achète un hoverboard encore emballé dans son papier cadeau à deux SDF

Centre-ville Alès.

Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’Aram n’est pas d’un naturel méfiant. Le 18 décembre dernier, vers 22h, cet épicier alésien a racheté un hoverboard à deux de ses clients.

À en croire la version d’Aram qui s’est défendu seul, vendredi dernier devant le tribunal correctionnel d’Alès, il n’aurait jamais imaginé une seule seconde que le hoverboard qu’il a acheté pouvait provenir d’un vol, ce qui lui vaut de comparaître pour recel.

Il y a pourtant quelques indices qui auraient pu lui mettre la puce à l’oreille : la "trottinette" électrique à deux roues est acheté à 22h et proposé par « deux clochards », comme il le dit. Quant au prix, il est imbattable : 30€ et une bière pour chacun des vendeurs ! L’objet en question valait près de 200€. Enfin, au moment de l’achat, l'hoverboard est encore emballé dans du papier cadeau !

Mais Aram n’en démord pas, il n’est qu’une victime : « Je ne comprends pas, j’ai pas fait exprès. C’était la première fois. Merci beaucoup madame le juge, ce sera tout ! » Le procureur François Schneider rit jaune : « Alors là, il fallait oser ! Je me suis dit qu’il allait nous raconter que c’était pour ses cadeaux de Noël. Il se moque franchement de nous. C’est le receleur du quartier. Dès qu’on a un objet volé, on vient chez lui », dit-il avant de requérir quatre mois de prison. Le tribunal penche finalement pour trois mois ferme.

Tony Duret

Etiquette

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité