A la uneActualitésEconomie

LE 7H50 de Jean-François Blanchet (BRL) : « Notre raison d’être : trouver des solutions durables de la ressource en eau »

Jean-François Blanchet, directeur général de BRL crédit photo BRL/GL

Jean-François Blanchet, directeur général de BRL, entreprise concessionnaire du grand réseau hydraulique de la Région Occitanie est l'invité du 7h50.

Objectif Gard : Pouvez-vous rappeler à nos lecteurs ce qu'est BRL ?

Jean-François Blanchet : Nous sommes une société d'aménagement régionale dont la principale activité est d'équiper le territoire en ressource d'eau potable. À la fois pour les agriculteurs, les collectivités ou encore le cadre touristique. Nous avons par exemple aujourd'hui un contrat avec la Communauté de communes Terre de Camargue et nous alimentons le Grau-du-Roi et Port-Camargue où, lors de la période estivale, les besoins en eau augmente de 90%. C'est aussi le cas pour Nîmes métropole où nous alimentons à hauteur de 2 millions de m3 chaque année. C'est enfin assurer la protection des milieux naturels et la préservation des ressources renouvelables.

Quelle est la ressource principale en eau pour le Gard ?

C'est le Rhône qui aujourd'hui est une ressource durable. Elle apporte à la mer l'équivalent de 34 milliards de m3 sachant que nous prélevons 150 millions de m3 par an. Il n'y a donc pas d'impact sur le fleuve. Cela n'empêche pas d’être respectueux de l'environnement et de faire usage de l'eau de façon modérée. Tout le monde doit d'ailleurs être dans un comportement citoyen en matière d'eau. C'est une responsabilité sociétale.

Comment BRL s'engage-t-elle dans cette démarche ?

Nous sommes très impliqués à la fois au travers de mémento que nous avons mis en oeuvre à destination des agriculteurs. Idem pour notre guide d'arrosage pour les agents des collectivités. J'aime rappeler l'adage : "la bonne dose au bon moment". Et à travers la Charte pour une gestion durable de l’eau qui traduit pour la prochaine décennie 2019-2028 les objectifs de gestion de cette ressource sur le territoire régional. Cela permet d'avoir une vision globale. L'objectif étant de s'engager concrètement dans une démarche de gestion durable de l'eau. La Région est d'ailleurs très offensive sur ces questions à travers ses politiques publiques. Le Plan régional vise à la fois la gestion durable de la ressource en eau, le bon fonctionnement et la valorisation des milieux aquatiques et la prévention et la réduction des risques d’inondation. À l'heure du changement climatique, c'est de toute façon stratégique d'adopter une politique d'anticipation sur les besoins de demain.

Damien Alary, président du Conseil d’administration de BRL, entouré de M. Blanchet et du comité exécutif du Groupe BRL (photo BRL/GL)

Et le Gard dans tout cela ?

Je voudrais saluer d'abord Denis Bouad, le président du département du Gard qui a engagé également un schéma directeur de l'eau en décembre dernier. Une vision prospective des besoins en eau dans une logique de changement climatique. C'est précisément ce qu'il faut faire car aujourd'hui, nous ne pouvons pas pronostiquer l'avenir. Ce que l'on sait, c'est que nous serons confrontés à des phénomènes extrêmes, plus fréquent, plus long sur la durée et plus intense. Il est donc indispensable de pouvoir anticiper ce que l'on appelle la résilience. La capacité de s'adapter à des situations particulières. Le schéma départemental nous donne donc l'occasion d'avoir une vision d'ensemble pour agir aujourd'hui sur ce qu'il va se passer demain. Un exemple : savez-vous que le Gard bénéficie de 45 000 hectares équipés en irrigation. C'est une chance. Dans les autres départements, nous sommes bien plus bas. C'est des décisions prises dans les années 50 qui ont permis d'atteindre ce résultat et de pouvoir avoir un temps d'avance par rapport aux aléas climatiques.

De quoi sera fait l'avenir de BRL ?

Nous espérons continuer à être utile à notre territoire. C'est notre raison d'être : trouver des solutions durables de la ressource en eau. Il nous faut être aussi en synchronicité avec les enjeux de notre temps. Résolument être acteur sur la transition énergétique et environnementale. Nous avons entamé tout un programme de transformation en ce sens. Enfin, nous devons répondre aux attentes de nos actionnaires : la Région, le Département et la Caisse des dépôts et consignations, sans oublier la Caisse d'épargne.

Propos recueillis par Abdel Samari 

Etiquette

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité