ActualitésSociété

NÎMES City Pass : une nouvelle arme touristique

Mary Bourgade, Patrick Malavieille, Franck Proust, et Daniel Jean Valade, présentent le City Pass Nîmes (Photo Anthony Maurin).

Les trois monuments antiques, les six musées municipaux, -5% de réduction à la boutique de l'Office de tourisme, la visite guidée ou une balade en petit train et la visite du Pont du Gard (pour deux des trois pass existants) : tels sont les avantages acquis aux titulaires de la nouvelle arme touristique de Nîmes, le city pass.

En effet, pour deux jours à 29 euros par personne, pour quatre jours à 37 euros ou pour la semaine de sept jours à 39 euros, le touriste aura de quoi voir et de quoi faire s'il acquiert ce petit ticket facilitateur. Si vous avez l'habitude de voyager, vous connaissez sans aucun doute ce genre de carte qui donne accès à l'essentiel de la culture d'une ville ou d'un territoire contre un peu d'argent.

En tout cas, le possesseur économise sacrément, entre 30 % et 40 % ! Pour les seuls monuments et musée nîmois, la somme de base à débourser est de 57 euros. Avec le pass, on ne dépense que 29 euros soit une économie de 50 %.

" L'exposition sur le sauvetage de Pompéi a dépassé les 60 000 visiteurs depuis le 1er juillet et le musée a accueilli plus de 260 000 personnes ! Ce pass fait évoluer et améliore l'offre touristique et l'attractivité de la ville, note Franck Proust, 1er adjoint du maire Jean-Paul Fournier. Nous devons travailler avec le Pont du Gard car le tourisme est une filière économique à part entière. Nous devons mâcher le travail à nos clients pour qu'ils restent deux, quatre ou sept jours. C'est une vraie stratégie touristique que nous mettons en place avec ce City Pass. "

Un jour de pluie... Les musées sont une bonne idée pour comprendre la culture locale. Avec le City Pass, c'est encore mieux (Photo Anthony Maurin).

Et l'élue en charge du dossier touristique de relancer la machine. Pour Mary Bourgade, " le tourisme urbain change. Avec le TGV, nous sommes à moins de trois heures de Paris. Cela a un gros impact et nous voulons renforcer notre programmation culturelle et festive. Cet outil nous manquait. Nous le structurons petit à petit. Nous voulons inciter les visiteurs à prolonger la durée de leur séjour. Ces pass seront à la vente à l'Office de tourisme, sur Internet et bientôt au Pont du Gard. "

Les quatre C de l'adjoint à la culture Daniel-Jean Valade. Quatre angles comme Carré d'art... " La communication est à développer. La convivialité de nos produits et notre art de vivre sont à connaître. La culture est primordiale avec les sept musées nîmois. Enfin, la consommation. Ce pass offre d'importantes économies. " Le maire Jean-Paul Fournier souhaitait depuis longtemps s'allier à d'autres forces vives du territoire magique, le fameux triangle d'or allant de Nîmes à Arles en passant par Avignon avec en son cœur, le pont du Gard.

" Je rajoute le C de la coopération pour le plus grand bonheur de tous. Nous devons travailler ce lien étroit entre Nîmes et le Pont du Gard car on ne peut pas découper une tranche de romanité pour la découvrir. C'est un enjeu de civilisation que la culture continue de rassembler. Nîmes et le Gard le méritent... ", conclut Patrick Malavieille, président de l'EPCC Pont du Gard. Ce pass est destiné, en priorité, aux jeunes couples urbains ou aux seniors qui voyagent. Pour les familles, d'autres offres son disponibles.

 

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis plus de dix ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité