A la uneActualités

ALÈS Dix jeunes préparent une mission humanitaire au Sénégal

Les jeunes entourés de leurs éducateurs et encadrants. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard

Âgés de 18 à 25 ans, dix jeunes de l’agglomération d’Alès vont s’envoler début août pour le Sénégal dans le cadre d’un projet de solidarité internationale porté par l’association Avenir Jeunesse.

Ils sont dans les starting-blocks. Cinq jeunes femmes et cinq jeunes hommes, issus pour la plupart des quartiers prioritaires de la ville, concoctent ce voyage depuis déjà plusieurs semaines sous la houlette des éducateurs d’Avenir jeunesse. Parmi ses missions, l’association – qui œuvre pour l’insertion sociale des 12-25 ans – cherche à favoriser la mobilité et l’ouverture sur le monde. « Nous travaillons à lever les freins psychologiques qui empêchent parfois les jeunes de sortir de leur quartier. Ce projet au Sénégal va leur permettre de quitter leur zone de confort pour une expérience de vie exceptionnelle », explique la directrice, Alix Pratlong.

Le séjour dans ce pays d’Afrique devrait, en effet, rester dans les mémoires. Pour le préparer, les jeunes ont déjà travaillé sur plusieurs aspects, dont le financement du projet, à travers par exemple l’organisation d’un loto et de vide-grenier, ou encore la tenue d’une buvette qui ont permis de récolter des fonds. « Nous avons également renforcé la cohésion du groupe, puis nous l’avons préparé techniquement à son intervention sénégalaise par la réalisation d’un chantier éducatif au Bois de Bertrand de Concoules et les formations au BAFA (*) et à la Prévention et secours civique de niveau 1 », précise Alix Pratlong. Par ailleurs, les vaccins nécessaires sont à jour : fièvre jaune et Hépatite A.

Un budget pas encore bouclé

Une fois arrivés à Saint-Louis où ils resteront tout le mois d’août, les jeunes auront cinq missions principales : terminer deux salles de classes, participer à la mise en place d’un centre de loisirs, faire du soutien scolaire, favoriser l’accès aux soins, concevoir un recueil de photos et témoignages et favoriser les échanges interculturels.

Sur place, ils seront accompagnés d’un éducateur spécialisé, d’un encadrant technique et d’une infirmière. À leur retour, les Alésiens valoriseront leur action et travailleront sur leur projet d’avenir. « L’objectif, explique l’un des éducateurs, c’est qu’ils rebondissent sur une formation ou un emploi. » Mais l’heure est pour l’instant aux derniers préparatifs et au bouclage du budget : 10 000€ restent à collecter sur ce projet, qui bénéficie du soutien de l’État, de la Région, du Département et d’Alès Agglomération.

Élodie Boschet

* BAFA : Brevet d’aptitude aux fonctions d’animateur.

Etiquette

Elodie Boschet

Elodie Boschet, journaliste à Objectif Gard depuis septembre 2013.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité