ActualitésSociété

NÎMES Orgue à midi accueille Claude Schnitzrer

La cathédrale Saint-Castor, site emblématique de la cité (Photo Dr)

Orgue à midi est une sacrée bonne idée si l'on veut allier musique et spiritualité. La prochaine édition aura lieu le 20 juillet prochain, comme toujours entre 12h et 12h30 à la cathédrale de Nîmes. C'est l’organiste et chef d’orchestre strasbourgeois Claude Schnitzler qui officiera.

À l'organisation de l'événement, comme d'habitude aussi, l'association des Amis des orgues de la cathédrale de Nîmes. Les frais d'entrée ? Aucun particulièrement mais une participation est vivement conseillée si le public veut que cette habitude devienne pérenne.

 

Strasbourgeois, Claude Schnitzler étudie l’orgue avec Michel Chapuis, le clavecin avec Paul Blumenroeder et la direction d’orchestre avec Charles Schwarz. Puis il se perfectionne au Mozarteum de Salzbourg avec Bruno Maderna. Dès 1971, il est nommé organiste co-titulaire du grand orgue de la cathédrale de Strasbourg, fonction qu’il quitte en 1988 pour s’adonner essentiellement à des activités de chef d’orchestre. En tant qu’organiste, il se produit dans de nombreux récitals en France, Allemagne, Italie, Pays-Bas et Suisse.

 

Sa discographie comporte plusieurs enregistrements édités sous le label Pamina et consacrés aux orgues historiques en Alsace (Marmoutier, Ebersmunster, Molsheim, Cathédrale de Strasbourg). Ses activités de chef d’orchestre lui ont permis de diriger des orchestres prestigieux (L’Orchestre national de Radio-France, l’Orchestre national de l’opéra de Paris, la Welsch national orchestra de Cardiff, la Scottish chamber orchestra, l’Orchestre du Gewandhaus de Leipzig) et de conduire des œuvres lyriques sur de grandes scènes internationales : le Wiener Staatsoper, la Fenice de Venise, les opéras de Nice, Marseille, Montpellier, Bordeaux, Strasbourg et Cologne.

 

Au programme de cette session, Louis Marchand (1669 – 1732) Troisième livre : Dialogue. Ensuite, César Franck(1822 – 1890), Troisième choral. Enfin, Louis Vierne (1870 – 1937), Carillon de Westminster.

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis plus de dix ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité