ActualitésSociété

NÎMES Le Musée de la romanité s’active pour les vacances

En juillet et août, rendez-vous au musée pour un été au frais !

À l'entrée du Musée de la Romanité, la trace du rempart antique de Nemausus (Photo Anthony Maurin).

Les vacances sont là alors il est donc grand temps de réfléchir à votre programme estival. Avant de filer à la plage ou juste après la sieste, le Musée de la romanité propose une petite halte culturelle afin de varier les plaisirs.

Collections permanentes ou exposition temporaire avec " Pompéi, un récit oublié , cheminement libre ou visite guidée, seul, en famille ou avec des amis, le musée s’adapte à vos envies et à vous concocte un programme des plus réjouissants parmi 25 siècles d’Histoire agrémentés de 65 dispositifs multimédias afin de découvrir 5 000 pièces exceptionnelles.

Visite guidée découverte

Un premier tour d’horizon des collections permanentes qui vous fait vivre un voyage unique au cœur de la Nîmes antique. À partir d’œuvres emblématiques, partez à la rencontre de son histoire et de son patrimoine, depuis ses origines gauloises, en passant par ses fastueuses années romaines et jusqu’à son évolution médiévale. Terminez par le legs pour comprendre l’intérêt porté à la civilisation romaine au fil des siècles. Tous les jours (jours fériés inclus) à 10h30, 15h et 16h30 tout public.

Exposition temporaire

Cette visite guidée vous fait remonter le temps jusqu’en 79 après J.-C. Le mont Vésuve entre en éruption et dans quelques heures, il ensevelira les villes de Pompéi et Herculanum. Depuis la base navale de Misène, Pline l’Ancien, homme de lettres et amiral de la flotte romaine, observe le phénomène et décide d’appareiller 12 navires pour permettre aux habitants de Pompéi de fuir par la mer… Revivez à ses côtés les derniers jours de cette cité flamboyante qui symbolisait si bien la puissance de Rome. « Pompéi, un récit oublié », tous les jours (jours fériés inclus) à 11h et 14h30, tout public.

(Photo Anthony Maurin)

En famille

Les 7-12 ans vont vivre des aventures insolites lors de leur visite au musée. Comment gagner sa place de membre au sein de la très prisée Schola romana ? En partant à la rencontre de personnages du musée qui livreront de précieux indices aux petits aventuriers en herbe. Statues, symboles, objets... donnent vie à huit figures emblématiques qui sont au cœur des énigmes, pour vivre une visite pleine de surprises. Il s’agit là de la première aventure d’une série qui sera proposée aux enfants… Le livret vous aidera à percer " Le mystère de la Schola romana. "

Durant toute la durée de l’exposition " Pompéi, un récit oublié " les enfants sont invités à partir " Au secours de Pompéi ! " grâce à un livret qui leur fera revivre les dernières heures de la cité antique ! De Misène à Pompéi, aux côtés de la flotte militaire romaine et de son amiral, les enfants embarquent sur l’un des 12 navires appareillés pour partir à la rescousse des derniers habitants présents dans la cité. Au fil de leur navigation vers Pompéi, ils en apprennent plus sur la marine militaire, les échanges commerciaux et culturels, la vie quotidienne pompéienne et les fouilles archéologiques. Le livret dont l'enfant est le héros lui sera remis gratuitement à son arrivée si vous le demandez.

(Photo Anthony Maurin)

Dernier point, les missions archéologiques. Quelles sont les qualités indispensables pour devenir un jeune archéologue ? Pour le découvrir, le Musée de la romanité propose aux 7-12 ans huit missions ludiques à accomplir dans le musée. Retrouver l’équipement d’Excingorix le guerrier gaulois, guider Lucius le Romain à travers la ville, reconstituer la mosaïque de Penthée, s’initier au monde des dieux romains, décrypter et imaginer des créatures médiévales ou participer à une fouille archéologique … Autant de quêtes qui leur permettront de découvrir le musée, observer les collections et remporter un précieux diplôme d’archéologue (tarif fixé à deux euros, à retirer au vestiaire du musée, sous réserve de disponibilité).

Le Musée de la romanité est ouvert tous les jours (même les jours fériés) en juillet et en août de 10h à 19h, dernière entrée à 18h.

(Photo Anthony Maurin).

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 34 ans et je suis journaliste depuis plus de dix ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité