A la uneActualitésFootballNîmes OlympiqueSports Gard

NÎMES OLYMPIQUE Bernard Blaquart : « J’espère tous les matins avoir une bonne surprise »

À moins d’un mois de la reprise de la ligue 1, l’entraîneur des Crocos attend toujours que son effectif soit au complet.

Bernard Blaquart attend des nouveaux joueurs avec impatience (photo Norman Jardin)

Le Nîmes Olympique ne semble pas préparer la nouvelle saison de la meilleure des façons. 13 joueurs sont partis et ce n’est pas terminé. Seulement quatre nouveaux sont arrivés. Pour le coach des Crocos, le compte n’y est pas et le temps presse.

Objectif Gard : Quel constat faites-vous à ce stade de la préparation ?

Bernard Blaquart : On a beaucoup de départs et peu d’arrivées pour l’instant. Ce mercredi, nous avions à l’entraînement 16 joueurs de champs dont deux amateurs. C’est un effectif beaucoup trop réduit.

On imagine que ce n’est pas la meilleure façon de préparer la saison...

Nous prenons du retard. Ce n’est pas problématique sur le plan athlétique, à condition que les recrues que l’on espère aient déjà repris l’entraînement. Mais c’est surtout le travail collectif qui en pâtit. On a l’impression de travailler à moitié. Malheureusement, nous n’avons pas toutes nos forces, donc c’est très difficile de travailler collectivement. Et puis, il faut du temps pour intégrer les nouveaux, mais du temps, on a de moins en moins.

Pour quelle raison le recrutement n’avance-t-il pas ?

Je l’ignore. Peut-être que nous ne sommes pas bien organisés. Je rappelle que le Nîmes Olympique est le seul club, L1 et L2 comprises et peut-être même National, à ne pas avoir de cellule de recrutement.

« Diony a un profil qui nous intéresse »

Cela vous inquiète-t-il ?

C’est comme ça et je ne peux pas m’en réjouir. Moi, je suis toujours inquiet. Un entraîneur qui ne doute pas, ce n’est pas une bonne chose. On prend beaucoup de retard, et quand on prend beaucoup de retard… Nous sommes à trois semaines et demie du premier match de championnat. Il nous manque trois ou quatre joueurs. Ça va être très difficile de les intégrer en 15 jours. S’ils arrivent... On a perdu deux joueurs importants dans l’entre-jeu et peut-être un troisième prochainement.

Bernard Blaquart regrette le manque de profondeur du banc nîmois (Photo Anthony Maurin).

Qui est le troisième ?

Je ne dirais pas le nom, mais c’est vite fait de trouver, il n’en a pas 50. Mais il ne partira pas.

Le nom de l'attaquant stéphanois Loïs Diony (26 ans) est évoqué comme recrue potentielle à Nîmes. Fait-il partie des noms que vous avez soumis à Rani Assaf ?

C’est un garçon qui n’est pas très bien à Saint-Etienne et qui souhaite quitter l’ASSE, si j’ai bien compris. Oui, c’est un profil qui peut nous intéresser. Mais il y a plein de choses que l’on ne maîtrise pas.

« Le départ de Laurent est terrible »

Et Sada Thioub qui risque de partir à Angers...

Thioub c’est quasiment acté, je crois. Et il y en aura peut-être d’autres. Pour Sada, il y a la volonté du joueur, et ce que les autres clubs lui proposent, c’est difficile à refuser.

Dans quel état d’esprit sont vos joueurs ?

Ils ont un état d’esprit remarquable mais ils ont envie de voir arriver de nouveaux joueurs.

La démission de Laurent Boissier se fait-elle sentir ?

Le départ de Laurent à ce moment de la saison est terrible. On sait tout ce qu’il a apporté au niveau du recrutement. Aujourd’hui, c’est un grand vide pour nous. C’était la pierre angulaire du recrutement. C’est lui qui a fait venir Bozok, Thioub, Bouanga et plein d’autres. Il a aussi fait confiance à Savanier, quand celui-ci était en difficulté. On a perdu de la compétence et déjà que l’on n’est pas très nombreux.

Bernard Blaquart attend que le président Assaf fasse signer des recrues (Photo Anthony Maurin)

Quel est désormais le fonctionnement du recrutement au Nîmes Olympique ?

Le staff soumet des noms au président. Mais un bon joueur dans nos prix et où l’on serait les seuls dessus, ça n’existe pas. Il faut chercher loin et différent.

Justement, Vlatko Stojanovski, arrivé cet été, ne semble pas être encore à 100% physiquement.

Il est blessé. Est-il arrivé blessé ? Ou pas ? je n’en sais rien. Mais nous savions que c’était un pari. Le garçon est sérieux et il tente de s’intégrer.

Savez-vous si des nouveaux joueurs vont arriver prochainement ?

(Rire) j’espère tous les matins avoir une bonne surprise. Mais je n’en sais rien. Je ne suis pas amer, mais c’est un constat. On ne prépare pas cette saison dans les meilleures conditions.

Propos recueillis par Norman Jardin

Etiquette

Vous aimeriez aussi

3 réactions sur “NÎMES OLYMPIQUE Bernard Blaquart : « J’espère tous les matins avoir une bonne surprise »”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité