Faits Divers

GARD Cinq ans de prison et amende à 560 000 euros pour le conducteur qui croyait transporter des vélos !

Photo d'illustration DR/

Un transporteur espagnol d'origine marocaine a été arrêté en mars 2018 sur l'A9 à hauteur de Marguerittes par les douanes avec 23,21 kilo d'héroïne.

Le chauffeur est  depuis 16 mois. Il a été jugé jeudi devant le tribunal correctionnel de Nîmes. Il a écopé de 5 ans de prison avec un maintien en détention, une interdiction définitive du territoire français et l'obligation de rembourser aux douanes la valeur marchande des produits prohibés retrouvés dans son véhicule, soit 560 000 euros ! Bien entendu son véhicule utilitaire et la drogue ont été saisis.

Il faut dire que sa structure est l'image même d'un trafic organisé et bien préparé. Une voiture suiveuse, une autre en ouverture histoire de voir si un contrôle peut arriver. Malgré le dispositif, le transporteur âgé de 27 ans a été arrêté par les douanes françaises dans le Gard en mars 2018.

Depuis son interpellation le mis en cause affirme qu'il ne savait pas qu'il y avait de l'héroïne cachée dans son utilitaire. Il revenait le jour de son interpellation de Rotterdam aux Pays Bas pour se rendre à Alméria en Espagne... Selon lui, il devait transporter un matelas et deux vélos de Hollande en Espagne. Une version à peine croyable pour un voyage pour lui anodin qui devait lui rapporter 750 euros.

Il explique aussi qu'il va souvent dans son pays natal le Maroc : " Là-bas j'emmène pour la famille des bonbons, du café, des vélos, des habits pour la famille", raconte-t-il au tribunal. Une version originale qui ne paraît pas convaincre les magistrats du tribunal correctionnel de Nîmes tant elle est en opposition des constatations et de l'enquête effectuée.

"Le cortège de véhicules qui vous accompagne de Hollande en Espagne est un go-fast. Monsieur est impliqué dans un trafic de drogue et il a peur car, en la matière, celui qui parle est mort. Donc il ne parle pas et il invente une version fantaisiste, accable la représentante du parquet de Nîmes.

L'héroïne n'est pas un produit anodin, une personne dépendante en a besoin toute les six heures. Un héroïne de mauvaise qualité avec les produits coupants et dérivés est encore plus dangereuse pour la santé comme l'explique les spécialistes", accable le parquet de Nîmes qui réclame 5 ans de prison ferme, le maintien en détention et la confiscation du véhicule ayant servi au trafic de drogue. Des réquisitions suivies à la lettre par la juridiction pénale nîmoise.

" Cette histoire de véhicule ouvreur qui passe quatre heures avant le véhicule de mon client me fait sourire pour un trafic organisé, estime pour sa part maître Baptiste Scherrer, pour la défense. Ce transporteur a un casier judiciaire vierge en France, mais aussi en Espagne et Hollande", affirme le pénaliste Nîmois.

Pour la petite histoire la drogue découverte dans son utilitaire est de très mauvaise qualité et a été très largement coupée. Elle comportait seulement 1% d'héroïne, le reste du produit était en majorité composé de paracétamol à 53% et de caféine à 23%.

Etiquette

Boris De la Cruz

Journaliste, je suis passionné par les faits divers, la justice et la politique. Je collabore à Objectif Gard et à des médias nationaux.

Vous aimeriez aussi

2 réactions sur “GARD Cinq ans de prison et amende à 560 000 euros pour le conducteur qui croyait transporter des vélos !”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité