A la uneActualitésEconomieSociété

FAIT DU JOUR Morgan’s cycle : quand le vélo du passé a de l’avenir…

Un nouveau magasin vient d'ouvrir à Nîmes. Il propose de redonner vie aux vieux vélos et il vend également des modèles neufs.

Morgan Champiot dans son magasin (photo Norman Jardin)

Morgan's Cycles est installé rue de l'Agau, à Nîmes, depuis deux mois. L’enseigne propose un concept qui devrait trouver son public.

Le parquet est en bois, l’atelier apparent et la vitrine particulièrement soignée. Sur les murs, des vielles affiches et surtout des vélos d’une autre époque. Tout à coup les souvenirs resurgissent. Ce Peugeot du grand père ou ce Poulidor du tonton. Et puis, dans le stock des pièces détachées, il y a cette silhouette familière, celle d’un vélo-cross Raleigh, tout droit sorti d’un épisode de Stranger Things. Voici les premières impressions quand on entre dans la boutique Morgan’s Cycles, à Nîmes.

Un stock de vielles pièces détachées (photo Norman Jardin)

Mais ce nouveau lieu est-il un magasin ou un musée ? La question fait rire Morgan Champiot, ce Nîmois de 34 ans qui en est le propriétaire : « Entre les deux. Il y a des petits bouts d’histoire du cyclisme de Nîmes et des affiches que les gens nous donnent. On n’est pas dans un pur espace de vente, produit neuf – caisse enregistreuse. On est dans un atmosphère vélo. »

Un vélo de la marque Nemausa (photo Norman Jardin)

Et ce qui attire d’abord l’attention, c’est surtout le coté vintage du commerce. Des vélos de toutes les époques, d’ailleurs la maison se targue de réparer tous les cycles « de 1900 à nos jours ». Morgan est un passionné qui, après plusieurs années à travailler au fond de l’atelier de son oncle, vient d’ouvrir son premier magasin, il y a deux mois.

Une démarche écologique et économique

Le Nîmois a fait un constat : « Les vélos des années 70, 80 étaient conçus pour durer 60 ans. Ils ont été utilisés 5 ou 10 ans et après, il y a eu le "tout bagnole" et les gens les ont rangés. »

Il y en a pour tous les goûts (photo Norman Jardin)

Alors, il décide de redonner vie à ces vieux cycles prématurément mis au grenier. C’est d’abord avec l’aide de l’association Eco-Vélo à Nîmes qu’il constitue son premier stock. Le bouche à oreille faisant le reste, il peut alors étendre son activité aux vélos de ville ; des neufs cette fois-ci.

Relancer la marque nîmoise Nemausa

Morgan Champiot ne manque pas d’arguments pour défendre l’utilisation du vélo en ville : « C’est une démarche écologique, mais il y aussi une dimension de qualité de vie. Faire du vélo, ça donne la pêche, ça amène de la liberté et du confort. Le vélo ne génère pas de pollution sonore et chimique, contrairement à la voiture. »

Le magasin propose aussi des vélos neufs dernière génération (photo Norman Jardin)

L’aspect financier n’est pas non plus à négliger. C’est bien sûr moins cher de faire réparer un ancien modèle que d’en acheter un neuf. Chez Morgan’s Cycles comptez environs 50€ (main d’œuvre comprise) pour une paire de pneu et un nettoyage. Le vélo vintage est aussi moins volé que le neuf. Et puis, il y a souvent un attachement à cet objet que l’on possède depuis longtemps.

La marque Nemausa devrait bientôt renaître (photo Norman Jardin)

Morgan est également sur le point de réaliser un de ses rêves. Relancer une marque de vélo nîmois. En l’occurrence Nemausa. Cette marque a vécu de 1905 à 1986. « La famille Dumont, qui en était propriétaire, me l’a gentiment donné. Le projet est en construction. Il y a des étapes administratives qui sont presque finies. Maintenant on travaille sur le modèle de vélo qu’on va sortir. L’idée est de rappeler aux Nîmois le passé cycliste de la ville. »

Pour autant, l’idée n’est pas de faire de vieux avec du neuf mais de proposer des vélos et des prix d’aujourd’hui. Le blason avec l’emblème de la ville de Nîmes sera conservé. Si tout se passe bien, les premiers Nemausa pourraient sortir pour l’automne 2020.

Des vieux vélos en attente (photo Norman Jardin)

Mais dans le magasin de la rue de l’Agau, on trouve aussi des vélo neufs. Des modèles britanniques (Genesis), des mono-vitesse américains, des cycles français conçus à Nantes et des vélos électriques. Il y a aussi, une des spécialités de Morgan’s cycles, les "vélos cargo". Ce bicycle utilitaire possède deux ou trois roues et il est destiné à transporter des charges plus importante qu’un vélo classique. « Nous sommes les seuls dans la région à faire ce genre de modèle », souligne le professionnel.

Le vélo Cargo (photo Norman Jardin)

La venue du tour de France, à Nîmes est une nouvelle occasion pour Morgan’s Cycles de se faire un peu plus connaître. Le commerce aura un stand dans le village des pros du cycle, dans la cour de la CCI (le 22 juillet de 10h à 19h et le 23 juillet de 9h à 12h) et Morgan animera une mini-conférence sur le thème "Le vélo Vintage", toujours à la Chambre de métiers et de l’industrie (le 22 juillet de 16h à 16h30 et le 23 juillet de 9h à 9h30).

Norman Jardin

Morgan's Cycle. 30 rue de l'Agau, à Nîmes. Téléphone : 06 84 12 23 11. mail : morganbicycles@gmail.com. Site : morganbicycles.fr

 

Etiquette

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité