Faits Divers

VAUVERT Il se rend à la caserne pour menacer les gendarmes

Le mis en cause a été condamné à 9 mois de prison avec sursis et une mise à l'épreuve qui l'oblige à soigner ses problèmes d'alcool.

Un homme a été condamné par le tribunal correctionnel de Nîmes à 9 mois de prison avec un sursis et une mise à l'épreuve.

Il est reconnu coupable de violences sur sa compagne du moment, puis de rébellion, outrage et menace de mort sur les gendarmes.

Dans les faits, un couple se présente jeudi dernier au portail de la gendarmerie de Vauvert. Madame veut aller voir les gendarmes car son compagnon dérape totalement et devient violent.

Devant la caserne à 23h15, l'homme ivre disjoncte. Il tape sur le portillon, essaie d'entrer dans la caserne. Il insulte et menaces de mort les militaires, puis dégrade le portail car les gendarmes ne vont pas assez vite selon lui. Les gendarmes ouvrent le portail et protègent la femme en pleurs. L'homme âgé de 40 ans est toujours aussi menaçant, les gendarmes procèdent alors à son interpellation.

"Je n'ai pas frappé madame, je l'ai bloquée à vélo. Je ne l'ai jamais frappée. Je voulais juste la raccompagner chez elle", déclare le prévenu qui est détenu depuis les faits. Pour la représentante du parquet de Nîmes, "c'est le dossier de l'alcool et des consommations excessives". Elle réclame une peine de 6 mois ferme. Le tribunal a sanctionné le prévenu par 9 mois de prison... mais avec sursis.

 

Etiquette

Boris De la Cruz

Journaliste, je suis passionné par les faits divers, la justice et la politique. Je collabore à Objectif Gard et à des médias nationaux.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité