A la uneActualitésSociété

NÎMES Contrôle routier et civisme exigé

Une opération de lutte contre l’insécurité routière était menée ce jeudi matin.

La Police veille et contrôle (Photo Anthony Maurin).

Le Gard est parmi les pires élèves en matière de sécurité routière. L'été, sorties nocturnes, fêtes votives et détente environnante peuvent déclencher une situation de crise sur les routes gardoises. Pour tenter de prévenir cet effet massif, les contrôles de police se multiplient.

Pour Pierre Delannoy, directeur départemental adjoint de la sécurité publique dans le Gard la chose est d'importance : " Nous comptons sur le civisme des gens. Nous avons de plus en plus de refus d'obtempérer à cause de certains automobilistes qui roulent sans permis ou sans assurance. Les distracteurs comme la manipulation des téléphones ou des GPS sont des facteurs aggravants. " Quand on connaît les chiffres du nombre de morts, le froid envahit le dos.

Déjà, 75 % des tués le sont à bord de véhicules légers (moyen de transport ordinaire, des voitures quoi !). Les deux roues et les piétons (dits " vulnérables ") se partagent les 25 % restant. L'an passé, 3 488 personnes ont péri sur les routes de France. Il faut rappeler que si le chiffre est conséquent, il reflète hélas la meilleure année depuis le début des comptages de la sécurité routière ! Dans le Gard, on dénombrait 64 tués (soit 1,8 % ce qui est fort pour un département qui se situe souvent à 1 % du national) sans oublier les 506 blessés.

Aucun ciblage particulier, le danger vient de partout (Photo Anthony Maurin).

" En 2019, nous sommes déjà à 34 morts quand l'an dernier nous n'étions qu'à 32 et alors que nous disions que c'était une année noire pour nos routes... Nous comptabilisons 84 personnes tuées par million d'habitant (NDLR contre 53 en national). Il y a beaucoup d'accidents avec des chocs frontaux souvent dus à une vitesse excessive. Autant vous dire que les désincarcérations sont complexes. Il faut faire cesser cette hécatombe car les blessés au pronostic vital engagé meurent souvent un peu plus tard des suites de l'accident ", rappelle le secrétaire général de la préfecture du Gard, François Lalanne.

Dans un tiers des accidents, c'est l'alcool qui est pointé du doigt ben premier. Entre 10 et 20 % des accidents mortels touchent les usagers de stupéfiants, réelle préoccupation pour les forces de l'ordre. Alcool et stupéfiants, surtout en ce moment avec les fêtes votives, font un cocktail détonant. Autre partie de la population visée, les personnes âgées qui sont de moins en moins attentives quand elles sont au volant.

(Photo Anthony Maurin).

Pour Nîmes et sa zone Police, les grands axes comme le boulevard Salvador-Allende (périphérique intra-muros), le chemin des Canaux, l'avenue Kennedy sont accidentogènes. Cette nouvelle opération menée à la sortie de Nîmes (juste avant Milhaud) monopolisait 14 Policiers. Depuis le mois de juin, 163 contrôles routiers ont été réalisés débouchant sur 131 contraventions et 34 délits routiers constatés.

Aujourd'hui, 71 véhicules ont été contrôlées (65 voitures). Résultat des comptes, un défaut de permis et d'assurance (délit), un véhicule sans certificat d'immatriculation, deux automobilistes sans leurs permis de conduire sur eux, un sans vignette d'assurance, deux autres sans transfert d'immatriculation, trois en défaut de contrôle technique, un feu stop défectueux et un train de pneus lisse. Donc, si vous connaissez votre code de la route sur le bout des doigts ,la mise en fourrière d'un véhicule et deux immobilisations !

(Photo Anthony Maurin).

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis plus de dix ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Vous aimeriez aussi

1 commentaire sur “NÎMES Contrôle routier et civisme exigé”

  1. Et sur les places handicapées ? Incivisme ? Je pourrai me faire un salaire d’au moins 10.000 x mois si je pouvais verbaliser. Ne parlons pas des festivités, alors là c’est interdit faute de places réservées occupées illégalement !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité