A la uneFaits Divers

NÎMES Drogue à la galerie Wagner : « vous avez même un bureau sur place ! », s’étonne le juge

Au tribunal correctionnel de Nîmes, ce jeudi, un jeune prévenu raconte l'organisation de son travail de vendeur de drogue.

Lundi 5 août dernier, une opération de police se déroule à Pissevin. Un homme est interpellé et condamné ce jeudi au tribunal correctionnel.

Le lendemain, mardi 6, la brigade anticriminalité (BAC) aperçoit un surprenant manège dans le même quartier et au même endroit à deux pas de la galerie Wagner et du parking qui a la réputation de servir de supermarché de la drogue à Nîmes. Pour rappel, une opération d'envergure menée par la Sûreté départementale de Nîmes s'est déroulée au même endroit il y a quelques semaines.

Ce mardi 6 la BAC procède donc à l'arrestation d'un jeune homme de 18 ans qui essaie de fuir et d'abandonner son sac à la vue des forces de l'ordre. Placé en garde à vue, il était jugé ce matin en audience de comparution immédiate pour ce trafic de drogue. Un jeune qui affirme d'emblée qu'il a abandonné ses études et son CAP de vente à quelques mois de l'examen final pour aller travailler et aider sa mère.

Le problème de son activité, elle se situe sur un point de deal. Il ne nie pas son implication, même s'il ne donne pas les noms de ses complices ou des ses chefs. Il raconte au fil des questions du juge une organisation précise et un organigramme où chacun à une place bien définie. "Il n'est qu'une petite main", essaie de convaincre son conseil, maître Fiol.

Ce jour-là, il était du matin selon lui et il a commencé son service vers 9h. Il affirme être payé 75 euros pour une demi-journée, le problème sa demi-journée dure 8h ! "Mais vous vous faites avoir en plus", lui lance le président d'audience. Puis le prévenu raconte l'organisation du travail de deal. "Je récupère le produit et un téléphone de la part du gérant au début du service. Le téléphone sert pour le réapprovisionnement ou lorsque les chefs veulent  connaître le niveau de vente dans la journée", affirme sans se démonter le dealer.

À ses côtés, dans le parking, un autre jeune officie. Il est assit derrière un bureau et lui ne fait que les encaissements des mains des consommateurs. "Vous avez même un bureau. Il faut vraiment qu'elle soit détruite cette galerie Wagner car c'est un scandale public", reprend le président du tribunal.

Le dealer sera finalement sanctionné par 1 an de prison et un mandat de dépôt à l'audience. Il est parti purger sa peine. La drogue, près de 180 grammes de résine de cannabis et 34 bonbonnes de cocaïne et l'argent saisi ont été confisqués par la justice.

Etiquette

Boris De la Cruz

Journaliste, je suis passionné par les faits divers, la justice et la politique. Je collabore à Objectif Gard et à des médias nationaux.

Vous aimeriez aussi

10 réactions sur “NÎMES Drogue à la galerie Wagner : « vous avez même un bureau sur place ! », s’étonne le juge”

  1. A écouter les réponse du juge, je comprend pourquoi ces gars ne risquent rien.
    Pas de critique virulente, pas d’admonestation, rien, presque de l’admiration, brave jeune, maman a faim, alors il la nourrit…et les aides et allocs, autant les couper elles ne servent à rien ou partent pour la construction d’une maison au bled, comme c’est la coutume…

    1. Les commentaires de gros con vaut mieux éviter tu crois qu’avec cette misère d’alloc comme tu dit ils vont construire des châteaux imbéciles il y’a a peine de quoi manger

    2. À 18 ans je ne pense pas que la maman touche les allocations.
      Puisque il ne fait pas d’études.
      Je ne comprends pas pk le comportement un peu raciste pour moi de votre part.

  2. C’est malheureux mais l’économie parallèle principalement autour de la drogue fait vivre certaines banlieues totalement en déshérence.

  3. Moi j’ai toujours travaillé depuis trés jeune et ce jusqu’à l’âge légal de la retraite. Je constate que depuis toujours j’ai payé des impôts et des cotisations qui ont aidé les autres. Moi je n’ai jamais eu droit à quoique ce soit car, bien que modestes mes revenus dépassaient toujours le fameux plafond!!! Alors lire que les allocs sont trop basses alors j’ai une solution : levez-vous à 6h30-7h00 prenez le travail à 7h30 -8h00 Faites vos 8h00 par jour et vous aurez la dignité d’avoir MERITER un revenu. Mais il est vrai pas à la hauteur de ce que les divers trafics génèrent mais avec dignité. Seulement est-ce que vous savez ce que ce mot veut dire. ¨Pour l’énergumène du reportage : sa mère est complice elle ne s’interroge de la provenance de tout cet argent je crois que ça l’arrange bien + les fameuses allocs. Y a bon la France c’est sùr!!!

    1. Mdr merci pour la solution mais depuis que j’ai l’âge de 16 ans je travaille 10h par jours et je n’attend pas a ce qu’une personne me trouve une solution et oui je maintiens que les alloc ne permettent pas de bien vivre sa permet seulement de survivre

  4. A SAM
    Dejà apprend a t’exprimer poliment avec les internautes, tu sera peut être crédible
    Ces personnes dont tu parles touchent toutes les aides possibles RSA, alloc diverses, hlm gratuits ou presque pour beaucoup, bons caf pour aller en vacances etc…
    le dealeur peux faire un tas de boulots qui recrutent en masse, y a pas de honte à distribuer des prospectus, remplir des rayonnages de magasins, servir dans les cafés etc…
    Mais c’est tellement mieux de vendre de la m…..de pour jouer au minable petit caïd dans le quartier, et maman elle peut pas faire des ménages pour remplir les assiettes, et le père il est où, aux abonnés absent évidemment…
    Marre des cas sociaux qui ont toujours toutes les excuses pour pas s’intégrer comme tout un chacun, déjà à l’école ils sont pas capable d’aboutir qd ont leur donne leur chance, de réussir un cap, des nases qui ne connaisent pas le goût de l’effort oui ça c’est certain

    1. Je m’exprime poliment avec les personnes qui ont du respect envers les autres et quand je lis ces propos racistes sa me met hors de moi je suis choquée par le comportement des gens comme vous ayant tant de préjugés vous devriez avoir honte vous n’avez donc pas mieux a faire que d’écrire un roman sur ce jeune garçon et à faire des suppositions sur sa vie et sur ses parents vous ne savais rien vous ne le connaissez pas vous ne connaissez pas non plus sont parcours ni sa vie de famille alor éviter de coller une étiquette sur les gens c’est le comportement typique des gens racistes c’est malheureux de voir qu’il y’a encore des personnes comme vous en FRANCE

  5. Et j’ai oublié à ulcéré t’inquiète pas pour moi j’ai pas besoin de me sentir crédible je ne suis pas là pour juger MOI et déjà comme tu dit je ne parle pas de ces personnes je ne me permettrais pas de coller des étiquettes sur les gens que je ne connais pas contrairement à ce que vous faites

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité