ActualitésSociété

VAUVERT Arrachage de la Jussie dans le port de Gallician

Sauver l'écosystème et la biodiversité des ravages d'une plante invasive.

Une jolie plante qui fait beaucoup d dégâts sur l'écosystème aquatique de Camargue (photo CCPC)

Dans le cadre de la compétence Gemapi (gestion des milieux aquatiques  prévention des inondations) , la communauté de communes de Petite Camargue a entrepris des travaux d'arrachage de la Jussie qui dureront jusqu'au 23 août.

Qu'est-ce que la jussie ?

la jussie îste pla sous nos latitudes et peut envahir des hectares en très peu de temps si on la laisse faire (photo CCPC)

Comme les ragondins, la jussie est une espèce importée. C'est une plante aquatique originaire d'Amérique du Sud qui a été introduite en France  vers 1820 en raison de ses qualités ornementales ety a peu à peu colonisé les milieux d'eau douce, canaux, routines, marais alimentés en eau douce pendant l'été.

Pourquoi l'arracher ?

La jussie prolifère rapidement puisque au'n seul fragment, une seule graine, peut créer des herbiers de plusieurs hectares en seulement deux ou trois ans. En formant un matelas dense et impénétrable, cette plante perturbe l'environnement. l'écoulement d l'eau est ralenti, les sédiments viennent combler les fonds et l'envasement qui en résulte ferme le milieu et crée un déficit en oxygène sévère qui apparait lorsque les végétaux se décomposent. Par ailleurs, les surfaces d'eau libre diminuent et la nourriture recherchée entre autre par les canards hivernais sont réduites. La prolifération de la jussie entraîne donc un déséquilibre important de l'écosystème qui voit sa diversité menacée. Elle est aujourd'hui considérée comme une plante invasive.

Comment lutter ?

Aujourd'hui, l'arrachage manuel est le moyen le plus efficace de combattre la jussie. Une fois arrachés, les plants sont séchés sur les berges pour pouvoir être transportés plus facilement.

 

 

 

Etiquette

Véronique Palomar

Après une longue carrière au service de l'information dans l'hémisphère sud, me voilà de retour dans l'hexagone. Heureuse de mettre, plume, regard neuf et expérience au service d'un journal indépendant et de continuer à informer.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité