A la uneActualités

FAIT DU JOUR À Saint-Jean-du-Gard, la distribution de tracts interdite pendant un an

Pas question de se laisser faire pour certains... Photo Élodie Boschet/Objectif Gard

Le 31 juillet 2019, Michel Ruas, maire de Saint-Jean-du-Gard, a pris un arrêté municipal interdisant la distribution de tracts et de flyers en centre-ville pour une durée d’un an. Une décision qui soulève la colère et l’incompréhension d’une partie de la population.

Le mardi, c’est jour de marché à Saint-Jean-du-Gard. Et comme chaque mardi, le collectif anti-Linky a installé son stand d’information au milieu des étaliers, avec des tracts sur la table. Sauf que depuis la fin du mois de juillet, le maire a décidé d’interdire la distribution de tracts et flyers en centre-ville – à l’exception des demandes préalablement effectuées en mairie – afin de « limiter les nuisances à l’environnement, la circulation et l’ordre public », peut-on lire dans l’arrêté municipal. Une interdiction qui passe mal dans les rangs du collectif anti-Linky, mais aussi auprès de quelques habitants, qui commentaient la nouvelle hier matin sur le marché.

Le marché était un peu agité ce mardi matin suite à cet arrêté municipal. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard

« Le maire est fou », selon un habitant

« C’est une atteinte à notre liberté d’expression qui touche tout le monde car il faut maintenant demander une autorisation pour diffuser de l’information dans le village. C’est ubuesque ! », fustige Jean, un riverain. Pour Fred, un autre Saint-Jeannais, cette décision s’inscrit dans un climat général plutôt hostile : « Le social à Saint-Jean-du-Gard, ça n’existe pas pour le maire. Il n’y a qu’à voir toutes les mesures qu’il a prises : installation de caméras de vidéosurveillance, riverains matraqués d’amendes de stationnement, etc. » « Le maire est fou, estime à son tour Claude. Je n’arrive pas à comprendre pourquoi il fait cela. Je pense que c’est un acte d’autoritarisme. »

Les membres du collectif anti-Linky, eux, se sentent clairement ciblés. « Il y a plusieurs semaines, le maire a refusé de nous mettre une salle à disposition pour que nous puissions organiser une rencontre. Il a préféré faire une réunion publique avec Enedis », explique Salima. « C’est évident que Michel Ruas est pro-Linky ! D’ailleurs, nous sommes les seuls à avoir reçu cet arrêté en main propre. Mais c’est notre droit de tracter et nous allons continuer à le faire », poursuit-elle.

Une banderole a été élevée dans les rues du centre-ville. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard

Michel Ruas : « Ces tracts qui traînent dans les rues, c’est dégueulasse »

Loin de décourager le collectif, cette interdiction n’a pas empêché les anti-Linky de continuer à distribuer des tracts, ce mardi 13 août, au risque d’être verbalisés. Dans son bureau, à deux pas de l’agitation du centre-ville, Michel Ruas justifie sereinement ce choix : « Ces tracts qui traînent dans les rues, c’est dégueulasse. Donc maintenant, ceux qui veulent en distribuer doivent me demander l’autorisation avant. Les agents municipaux ont autre chose à faire que de les ramasser. Ce n’est pas contre les anti-Linky, même s’ils ont fait coller des affiches partout ! C’est sur le principe. »

Un an, c’est la durée d’application de l’arrêté. Ce qui veut dire qu’il sera en vigueur pendant la campagne des Municipales, où les opérations de tractage sont légion. « Ah j’avais pas pensé aux élections ! », s’exclame le premier magistrat. « Ce n’est pas grave, chaque parti viendra me voir pour me demander l’autorisation et il n’y aura pas de problème », assure le maire, qui dit « hésiter » à briguer un nouveau mandat en 2020.

Élodie Boschet

Etiquette

Elodie Boschet

Elodie Boschet, journaliste à Objectif Gard depuis septembre 2013.

Vous aimeriez aussi

5 réactions sur “FAIT DU JOUR À Saint-Jean-du-Gard, la distribution de tracts interdite pendant un an”

  1. Ah ces anti linky…
    A part le fait que les compteurs sont posés à la va vite par des gens non formés, et que ces erreurs de pose (mauvais serrage des cables) peuvent déclencher des incendies (pas du au linky, ca serait un compteur traditionnel posé dans les meme conditions il prendrait feu pareil), tout le reste n’est qu’un ramassis d’aneries.
    Un jour j’ai vu une video d’un gars avec un capteur de champ electromgnetique s’approcher d’un linky pour montrer combien son appareil s’excitait, preuve que le linky nous arrose d’ondes.
    Mais evidemment, il n’a pas fait la meme chose avec un compteur normal (et la meme consommation electrique au moment de la mesure), histoire de comparer.

    1. Ce n’est pas le compteur lui-même qui émet toutes ces ondes, ce n’est pas plus qu’un petit ordinateur . Par contre le Courant Porteur en Ligne (CPL) à des valeurs énormes qui le traverse et circule dans tous les cables électriques de la maison jusqu’a vos lampes, appareils, et 24h sur 24, est très dangereux.

    2. @Vivette
      Vous pourriez etayer ?
      C’est quoi « des valeurs énormes » ?
      Parce que les conneries sur le CPL du linky, il y en a plein les pages « anti linky ».
      Exemple au hasard, trouvé en cherchant linky cpl sur google:
      https://www.stop-linky.fr/stoplinky/index.php/principe-du-cpl-et-dangers
      Sur ce tres serieux site anti linky (lol), on peut lire « un linky va pouvoir se connecter à tous les appareils sans fil que vous avez relier à votre réseau wi-fi »
      C’est aussi cretin que de dire « le CPL du linky va pouvoir changer de chaine sur votre télé en se connectant aux
      ondes infrarouges de la télécommande »

  2. Pour les prochaines élections municipales « chaque parti viendra me voir pour me demander l’autorisation et il n’y aura pas de problème » assure le maire qui oublie que nous sommes (encore un peu) en démocratie.
    Je me demande si c’est un ancien baba-cool …
    En tout cas, les anti-linky sont légion dans la région, tout comme les anti-gaz de schiste. Il devrait y songer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité