A la uneActualitésFootballNîmes OlympiqueSports Gard

NÎMES OLYMPIQUE Retour du 4-4-2 contre Nice ?

Malgré les apparences, c'est Ferhat qui marque de façon peu académique (photo Norman Jardin)

Ce matin, le staff nîmois a testé un dispositif avec deux attaquants, délaissant le 4-3-3 utilisé à Paris dimanche dernier.

Ils étaient une bonne cinquantaine de supporters présents au centre d’entrainement de la Bastide ce matin (entre 9h30 et 11h30). Comme chaque jour, le sujet le plus abordé était celui des potentielles recrues, dont les noms circulent dans la presse et sur les réseaux sociaux. Mais les fans des Crocos étaient aussi venus pour se familiariser avec les nouvelles têtes ? « C’est lui le Macédonien ? », pouvait-on entendre au hasard des discussions.

Théo Valls tente une frappe (photo Norman Jardin)

Sur le terrain, le staff nîmois avait changé son fusil d’épaule par rapport au match de dimanche au Parc des Princes (défaite 3-0 face au PSG). Exit le 4-3-3 et bonjour le 4-4-2. Bernard Blaquart l’a souvent répété ces dernières semaines : « le manque de joueurs nous empêche de tester des dispositifs ». Ce matin, l’équipe technique a pu voir à l’œuvre une équipe des titulaires avec deux attaquants. Cette dernière a évolué dans la composition suivante : Bernardoni – Alakouch, Briançon, Martinez, Miguel – Ferhat, Bobichon, Valls, Duljevic – Ripart, Philippoteaux.

Duljevic titulaire face à Nice ?

Dans ce onze, on constate l’absence de Paquiez, qui était titulaire dimanche dernier et la présence de Duljevic, remplaçant dans la capitale. Lors de ces essais, le joueur Bosnien a permuté avec Philippoteaux. Ce qui a donné tantôt une attaque Ripart – Philippoteaux, tantôt un duo Ripart - Duljevic. Bien sur, ce 4-4-2 peut aussi être interprété comme un 4-2-4 en phase offensive. C'est le débat habituel des stakhanovistes de la tactique.

Stojanovski dribble Bernardoni et marque (photo Norman Jardin)

Face à ces titulaires en puissance, il y avait tout de même onze autres Crocos, dont Sarr qui en a semble-t-il fini avec ses problèmes de cheville. La composition de cette équipe, en 4-3-3, était la suivante : Dias (en alternance avec Charrier) – Sainte-Luce, Landre, Guessoum, Buades – Sarr, Valdivia, Paquiez – Ben Amar, Stojanovski, Denkey. Il ne manquait que Depres, qui a tout de même couru mais sans participer à l’opposition

Guessoum et Martinez à la lutte sous les yeux de Ben Amar, Sarr et Ripart (photo Norman Jardin)

Même s’il est trop tôt pour tirer des conclusions, ce test en 4-4-2, à trois jours de recevoir l’Olympique Gymnaste Club de Nice, pourrait bien être renouvelé face aux aiglons, samedi à 20h au stade des Costières, à l'occasion de la deuxième journée de ligue 1. La séance de demain matin donnera certainement plus d'indication à ce sujet.

Etiquette

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité