ActualitésSociété

NÎMES Les Nuits de Nemaus, succès assuré et amitié nouée

Le repos du guerrier Yann Guerrero, patron de CPPP, l'entreprise qui assure les décors et une grande partie de la régie des Grands Jeux Romains et maintenant des Nuits de Nemaus (Photo Anthony Maurin).

C'est ici que l'on voit vraiment si un spectacle a pris ou pas. Le jour du démontage, nul n'était tenu de venir se mouiller le front en pleine cagne pour participer, une fois de plus, au déménagement du grand spectacle nocturne Les nuits de Nemaus qui avait lieu les 8,9, 12 et 13 août derniers.

Nul n'était tenu de venir et pourtant, nombreux étaient les bénévoles à filer un coup de main, gracieusement, comme pour remercier l'équipe organisatrice de tous ces bons moments passés. Les Nuits de Nemaus ont en effet vu plus de 30 000 personnes se masser aux portes de l'amphithéâtre pour assister à un spectacle son et lumière retraçant l'histoire de la cité des Antonin.

Sur la piste des arènes, les décors laissent la place au tourisme et aux barrières de la prochaine Feria des Vendanges (Photo Anthony Maurin).

Si historiquement la rigueur pure n'était pas toujours au rendez-vous, Les nuis de Nemaus étaient surtout réalisées pour pallier le manque d'activités et d'animations au mois d'août, mois d'été mais qui n'attire pas suffisamment de touristes à Nîmes. C'est une chose en passe d'être corrigée par Culturespaces grâce à ce show, différent et complémentaires des Grands Jeux Romains.

Au pied des arènes, le déménagement a pris la journée ! (Photo Anthony Maurin).

Encore un spectacle unique dans un lieu qui accueille une fois de plus une reconstitution historique. Comme dit plus haut, l'histoire est belle, la légende est connue mais sa véracité, comme pour toutes les légendes, est difficile à prouver. En tout cas, Les nuits de Nemaus ont connu un vif succès et seront très certainement reconduites en 2020 si Culturespaces voit sa Délégation de Service Public elle aussi reconduite. 30 000 billets vendus pour un coup d'essai et quatre représentations grandioses, c'était un sacré pari, un défi un peu fou mais qui a fait bouger les lignes.

Voilà une belle histoire qui s'achève (Photo Anthony Maurin).

Pour les bénévoles, les excellents et très joueurs bénévoles, que dire ? Un grand merci pourrait suffire, mais serait quand même insuffisant. Leur investissement était tel que les jours s'enchaînaient et que leur moral ne baissait pas. Bien au contraire, au fur et à mesure des représentations, les Amis de Nemaus et les quelques troupes venues d'ici et d'ailleurs se sont montrés sous leur meilleur jour, des quasi professionnels.

La régie, les costumes, les lumières, les musiques, la réalisation, la sécurité... Que d'embûches surmontées par tout ce beau monde ! Vivement l'an prochain... Enfin espérons !

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis plus de dix ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité