ActualitésSociété

NÎMES Marcher en Espagne pour mieux y voir

L’association Information recherche rétinite pigmentaire (IRPP) affiche cette année un nouveau dynamisme en se mettant aux couleurs de l’Espagne et en marchant sur les chemins de Compostelle du 20 au 27 Août.

En effet, la Marche nationale pour la vue, organisée chaque année par l’IRRP, est un événement sportif et solidaire qui rassemble des marcheurs voyants et non-voyants dans plus de 50 villes et villages de France métropolitaine et d’Outre-mer.

Forte de son succès, l’association a décidé de mettre le cap vers l’Espagne et d’organiser la première Marche pour la vue sur les chemins de Compostelle. C’est un parcours de 114 kilomètres, de la ville de Sarria au Nord-Ouest de l’Espagne jusqu’à Santiago de Compostela, qui attend les marcheurs au grand cœur. Le groupe sera composé de quatre personnes déficientes visuelles, quatre accompagnateurs et de Serge Picaud, directeur de recherche de l’Institut de la vision Paris et ponte dans le milieu de la recherche.

Un Nîmois dans l'affaire

La ville de Nîmes est bien représentée car deux non-voyants seront accompagnés par un membre du Lions club de la cité des Antonin. Durant une semaine, tous marcheront avec un seul et même objectif : sensibiliser le grand public aux maladies de la rétine. La marche sera ponctuée d’actions de communication dans le but de favoriser l’intégration des personnes en situation de handicap visuel auprès d’un large public et de faire passer les messages forts de l’association.

"On espère que cette expérience collective donnera l’occasion à l’IRRP de se rapprocher des associations espagnoles qui œuvrent pour les mêmes causes comme la fondation ONCE (Organisation nationale des aveugles, NDLR) ou Retina Espagne afin de pouvoir envisager un jumelage à l’avenir et renouveler l’expérience ensemble", notent les membres de l'association IRRP. Cette première a d’ores et déjà convaincu de nombreux partenaires. Merci à eux pour leur soutien et leur engagement auprès de l'association.

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis plus de dix ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité