A la uneActualitésFootballNîmes OlympiqueSports Gard

NÎMES OLYMPIQUE Soirée cauchemardesque aux Costières

Le Nîmois Duljevic face à Burner (photo Anthony Maurin)

Une entame de match calamiteuse et un arbitrage très discutable ont provoqué la deuxième défaite des Crocos en deux matches.

Pour cette première de la saison au stade des Costières, Bernard Blaquart avait décidé de conserver le 4-3-3, utilisé à Paris dimanche dernier. Le technicien nîmois avait tout de même effectué deux changements par rapport à la défaite dans la capitale. Le Bosnien Duljevic fêtait sa première titularisation, et Valdivia était également dans le onze de départ, pour la première fois depuis le 24 avril 2018 (Nîmes – Lorient 1-0).

Une entame catastrophique

Le moins que l’on puisse dire, c’est que la soirée avait très mal débuté pour les Crocos. Le tableau d’affichage n’indiquait pas encore dix minutes, que l’arbitre désignait un penalty au bénéfice de Nice. François Letexier estimait que Briançon, sur un tacle dans la surface de réparation, avait touché le ballon du bras. Au vu des images de la télévision la décision est très sévère. Le niçois Cyprien ne se faisait pas prier pour ouvrir le score (0-1, 10e). Dans la foulée, sur un coup-franc tiré par Cyprien, Ganago coupait la trajectoire du ballon au premier poteau, pour crucifier Bernardoni (0-2, 16e). Les défenseurs nîmois n’étaient pas exempts de tout reproche sur le coup. La soirée catastrophique était bien enclenchée. D’autant que le troisième but n’était pas loin lorsque Lees-Melou se retrouvait seul face à Bernardoni, mais perdait son duel (25e).

L'ouverture du score pour Nice (photo Anthony Maurin)

Sans crier au scandale, les Nîmois n’étaient pas épargnés par l’arbitrage, doux avec les aiglons et dur avec les Crocos. La parfaite illustration se situait à la demi-heure de jeu. Sur un centre de Duljevic, Valls détournait de la tête pour Ferhat qui centrait en retrait et Ripart trompait Clementia. Le stade des Costières exultait mais l’arbitre refusait le but pour une position de hors-jeu extrêmement discutable.

Ripart redonne l’espoir

À cinq minutes de la pause, Cyprien taclait violemment Miguel dans la surface de réparation. L’arbitre mettait alors des nombreuses minutes pour valider, avec l’aide du VAR, ce qui sautait pourtant aux yeux. Les supporters nîmois grondaient puis exultaient quand Ripart transformait le penalty (1-2, 45e). C’était la mi-temps, les Crocos étaient menés mais l’espoir renaissait.

Le but de Ripart (photo Anthony Maurin)

Les Crocos revenaient des vestiaires galvanisés et faisaient le siège du camp azuréen. C’était désormais Nice qui souffrait et qui était réduit à dix avec l’expulsion de Coly (52e). Tour à tour Ripart (50e), Duljevic (60e et 61e) et Miguel (65e) tentaient leur chance. Une frappe de Ferhat était aussi repoussée par la transversale. Le Nîmes Olympique était passé en 4-4-2, et Blaquart avait fait entrer Sarr, Duljevic et Philippoteaux.

Un arbitrage pas à la hauteur

Rien n'y faisait, les Crocos ne trouvaient pas la faille. Dans le temps additionnel, l’arbitre refusait un penalty (sans même consulter la VAR) pour Nîmes, suite à une main de Dante dans la surface, et il expulsait Martinez et Briançon. Un arbitrage grotesque à oublier. Après deux journées, les Crocos sont avant-derniers avec zéro point. La saison débute très mal.

Norman Jardin

2e journée de ligue 1. NÎMES OLYMPIQUE – OLYMPIQUE GYMNASTE CUB DE NICE 1-2. Stade des Costières. Mi-temps : 1-2. Spectateurs : 13 243. Arbitre : M. Letexier. But pour Nîmes : Ripart (45e sp). Buts pour Nice : Cyprien (10e sp) et Ganago (16e). Avertissements à Nîmes : Valls (26e), Martinez (71e et 90+5), Philippoteaux (90e) et Alakouch (90e). Avertissements à Nice : Coly (11e et 52e), Hérelle (35e), Cyprien (44e) et Tameze (72e). Expulsion à Nice : Coly (52e). Expulsions à Nîmes : Martinez (90e+5) et Briançon (90e+7).

NÎMES : Bernardoni – Alakouch, Briançon, Martinez, Miguel – Bobichon, Valdivia (Sarr, 58e), Valls (Philippoteaux, 78e) – Ferhat, Ripart, Duljevic (Stojanovski, 68e). Remplaçants non utilisés : Dias, Paquiez, Landre et Denkey. Entraîneur : Bernard Blaquart.

NICE : Clementia – Burner, Dante, Hérelle, Coly – Lusamba (Cissé, 77e), Tameze, Cyprien, Lees-Melou – Ganago (Thuram-Ulien, 83e), Sacko (Pelmard, 52e). Remplaçants non utilisés : Srarfi, Thuram-Ulien, Cardinale, Sylvrestre, et Gameiro Da Cinceicao. Entraîneur : Patrick Viera.

Etiquette

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité