A la unePolitique

EN ROUTE POUR 2020 Jean-Paul Fournier, candidat à un quatrième mandat ?

Chaque dimanche de l'été à 12h, en attendant le retour des "indiscrétions" à la rentrée de septembre, Objectif Gard vous propose de (re)découvrir les candidats potentiels aux Municipales 2020 à Nîmes.

Avant d'être maire de Nîmes en 2001, Jean-Paul Fournier a été l'adjoint à l'urbanisme de Jean Bousquet en 1983 (Photo : DR)

Élu depuis 2001, le sortant possède une longueur d’avance sur ses concurrents aux élections municipales. Mais rien n'est joué d'avance… Toujours non-déclaré, que décidera le Républicain pour le scrutin de 2020 ? 

Ira, ira pas ? C’est la question que se pose le mundillo nîmois. Ménageant le suspense, Jean-Paul Fournier se dit en proie « au doute. » Faut-il y voir une stratégie de pré-campagne, afin de rester au centre de l’attention ? Ou l’édile de 74 ans a-t-il de réelles hésitations à repartir pour un mandat de six ans ?

Une chose est toutefois sûre : après 18 ans passés au pouvoir, Jean-Paul Fournier ne semble pas lassé. Des projets, des idées ? Le « maire bâtisseur », qui a démarré comme adjoint à l’urbanisme sous Bousquet en 1983, n’en manque pas… Même si aujourd’hui, la plupart des grands projets (transports, développement économique…) relèvent de l’agglo, dirigée par son ex-allié et adversaire Centriste, Yvan Lachaud.

La prime au sortant

Épaulé par son équipe, le locataire de la rue Dorée œuvre sur plusieurs fronts. D’abord, la redynamisation du centre-ville avec son adjointe Sophie Roulle. Création d’un palais des congrès près du Musée de la romanité, révision des conditions de stationnement ou travail sur l’offre commerciale… Jean-Paul Fournier cultive l'image d'un maire au service des Nîmois, contrairement à ses rivaux préoccupés par le scrutin de 2020.

Néanmoins, le vieux routard de la politique est habile. Il sait mettre ses actions en valeur, comme celles liées à la sécurité. Au cœur de l’été, la majorité a organisé une petite virée au poste de la police municipale. Avec son adjoint Richard Tibérino, l’exécutif en a mis plein les yeux au préfet du Gard, pointant « l’augmentation du nombre d’agents de 74 en 2001 à 165 aujourd’hui. » Ce qui fait de Nîmes la sixième police de France, alors que la ville est au vingtième rang en terme de population.

En exercice, le Républicain a une longue d’avance. Il sait gérer, il a l’expérience. Jean-Paul Fournier inspire une forme de stabilité dans un monde politique en pleine mutation. Un avantage sur ses concurrents. « Passionnément nîmois » - slogan de campagne en 2014 -, Jean-Paul Fournier aime sa ville. Une ville qu’il souhaite continuer à développer, tout en restant « à taille humaine. »

Le mandat de trop ?

Au-delà de sa volonté de cultiver le suspense, des raisons objectives poussent Jean-Paul Fournier à réfléchir à une nouvelle candidature. S'engager à 74 ans dans un nouveau mandat de six ans n'est pas sans conséquence. D’autant que l’édile a connu quelques soucis de santé en 2016. Le contexte politique est également incertain. Divorcée du centre, la Droite devra compenser son absence par le projet et l’ouverture de sa liste.

Une idée soufflée, un temps, par la députée En Marche Françoise Dumas, vent debout à l’idée qu’Yvan Lachaud décroche le soutien du parti présidentiel en 2020. Innover dans la continuité ? Telle est sa mission, s'il l'accepte. Le cas échéant, quel Républicain pourrait descendre dans l’arène ? A priori, personne… Présenté jadis comme le dauphin, la candidature de Franck Proust est pour l'instant compromise en raison de sa mise en examen dans l’affaire de la Senim.

Combattant politique, Jean-Paul Fournier pourrait livrer son dernier combat, avant de partir « par la grande porte. » La fin rêvée de tout homme public. 

Coralie Mollaret

coralie.mollaret@objectifgard.com

Lire aussi : EN ROUTE POUR 2020 Jérôme Puech, l’homme orchestre qui voulait devenir maire

EN ROUTE POUR 2020 David Tebib, maintenant ou jamais

EN ROUTE POUR 2020 Yoann Gillet mise sur des circonstances particulières pour l’emporter

EN ROUTE POUR 2020 Nicolas Cadène : rassembler sans faire tousser

EN ROUTE POUR 2020 Amal Couvreur, l’espoir de la Gauche

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Vous aimeriez aussi

2 réactions sur “EN ROUTE POUR 2020 Jean-Paul Fournier, candidat à un quatrième mandat ?”

  1. Un très bon Maire, mais qui n’a malheureusement pas prouvé son efficacité du point de vue économique. Notre cité n’est pas à ce niveau ce qu’elle devrait être. En plus il est un peu « sectaire ». Pour le reste rien a dire.

  2. Faut tourner ici comme ailleurs la page du vieux monde politicien (Fournier, lachaud, Proust etc…) principalement préoccupé par des place éligibles et les avantages correspondants . Faut un turn-over citoyen avec une priorité tout faire pour aller vers des communes en transition (écologique et sociale) pour limiter la casse environnementale et humaine liée au dérèglement climatique. Il y a urgence. Alors les états d’âme d’un très vieux briscard politicien (j’y vais , j’y vais pas) et de ses ouailles …on s’en moque. Y’a bien d’autres priorités .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité