A la uneActualitésSociété

GARD Les préparatifs avancés d’une rentrée obligée

Petits comme grands se préparent pour la rentrée (Photo Anthony Maurin).

La grande cohue n’aura pas lieu... oui, vous pouvez toujours rêver mais la France fait sa rentrée dans moins de deux semaines et les petits écoliers sont déjà en pleine préparation. Enfin, quand on parle de petits écoliers on pense surtout à leurs parents qui sont d’ores et déjà contraints de faire les emplettes pour l’année scolaire à venir.

Si une chose semble immuable d’une génération à l’autre c’est bien la complexité de cette fameuse liste de fournitures ! "Nous venons de la recevoir, c'est assez clair mais il y a une multitudes de nuances. Une feuille reste une feuille, un cahier un cahier et une règle une règle. Je ne comprends pas pourquoi il faut céder à toutes ces demandes. Je conçois qu'il faille de bons outils pour travailler dans de bonnes conditions mais là les limites sont franchies" note Caroline, une maman de deux enfants de 7 et 10 ans.

Après les caprices des professeurs, pour mettre les élèves dans les meilleurs dispositions bien sûr, il y a aussi les caprices des bambins ! Les griffes, les blockbusters et les coups de cœur colorés à la mode sont le fléau des porte-monnaie. Mais les parents, eux, ont-ils encore le droit de dire quelque chose avant de passer à la caisse ? Ont-ils seulement le droit de s’opposer à toutes ces conventions siglées qui ne sont bonnes qu’a une surenchère d’une année sur l’autre ?

Le règne des grandes marques est-il encore d'actualité ? (Photo Anthony Maurin).

Les grandes marques l’ont bien compris y il a plusieurs décennies et la rentrée, avant celle des élèves français, est celle des marques internationales. Cette année retrouvera les grands classiques mais aussi des nouveautés qui feront les tendances d'un marché en constante évolution. Bon, si les stylos et papier ne constituent pas une bataille pour trancher, les trousses et cartables peuvent vite devenir un point de tension.

"Je veux un Avengers !" lance Théo, 7 ans. "Non il est trop cher et pas assez pratique. Tu vas porter des livres et ce cartable n'est pas adapté, on va en prendre un à roulettes" tente de le persuader sa maman. On vous passe les négociations pour aboutir au choix final, pas d'Avengers mais un Batman à roulette, ouf, la guerre est terminée.

Des réductions, encore et toujours mais la rentrée a un certain coût difficile à absorber par les familles les plus humbles (Photo Anthony Maurin).

Héros et super-héros de chez DC Comics ou Marvel, personnages animés de chez Disney ou Pixar... même les Pokémon sont encore à la mode et sur les étals des supermarchés. À chaque tranche d’âge son problème... Du côté de la bureautique pure, l’ameublement est le royaume des parents même si, globalement, ils écoutent la voix enfantine qui est encore en eux.

La rentrée approche, les tensions vont se faire plus présentes et enfants comme parents vont vivre des heures noires pour préparer activement le moment initiateur d'un instant de vie que l'on n'oublie pas vraiment. Ce rite, ce rituel de la rentrée sert aussi à recomposer les familles en unité. Ensemble, les membres vont faire les courses, discutent et négocient. Ils en apprennent certainement plus sur leurs aspirations mutuelles qu'en vingt repas devant la télé... Vive la rentrée !

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis plus de dix ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité