A la uneActualités

C’EST L’ÉTÉ Un accueil presque parfait à… Sommières

Sommières, vue du château (Photo : Coralie Mollaret)

À l’ombre des pierres, la cité médiévale offre une charmante escapade estivale.

Besoin d'une pause dans des vacances trop mouvementées ? Dans la Vaunage, Sommières offre une romantique escapade. Une fois garé dans l’un des nombreux parkings gratuits de la commune, le périple peut commencer. D’abord (et toujours) le centre-ville, l’âme de la cité.

Les ruelles de Sommières (Photo : Coralie Mollaret)

Héritées du Moyen-Âge, ses ruelles sont façonnées d’habitats en pierres. C’est grâce à elles que le thermomètre perd quelques degrés… Très appréciable. Sommières, c’est aussi une commune paisible. Ce calme est lié en partie à l’absence d’habitation au rez-de-chaussée des bâtisses.

À Sommières , les rez-de-chaussée sont principalement occupés par des garages ou hangars (Photo : Coralie Mollaret)

« C’est à cause des crues du Vidourle », explique l’Office de tourisme (rue Marx-Dormoy) de la commune. Documents à l’appui, l’équipe se fera un plaisir de répondre à vos multiples questions.

Méfiez-vous de l’eau qui dort !

Le Vidourle, c’est ce fleuve si tranquille qui inonde les cartes postales sommièroises. Beau à regarder, il peut être un véritable cauchemar pour ses habitants, comme ces crues de septembre 2002 et plus tard, 2014.

Au Moyen-Âge, les maisons se sont développées dans le lit du fleuve. D’ailleurs, le fameux pont de Sommières, construit plus tôt par les Romains pour relier Nîmes à Toulouse, ne dispose plus que de sept arches. « Avant il y avait 21 arches, mais elles ont été recouvertes pour permettre aux habitants de s’installer. Regardez, au niveau de la rue Marx Dormoy ! On observe une différence de niveau qui marque la fin du pont », poursuit l’Office. Ceci explique cela…

Place du marché, pause déjeuner...

Tiens d’ailleurs, si on allait prendre des nouvelles de Jérome ? Mais si, vous le connaissez. Il s'agit de Jérome Fauquier, co-propriétaire du restaurant Nulle part ailleurs. Ce Sommiérois avait été inondé au cours de cette fameuse nuit du 17 septembre 2014.

 

Visiblement, il va bien. Son restaurant est toujours là, au sec. Place du marché, il propose une large gamme de produits. Certes, les prix sont supérieurs à la brasserie du coin, mais la qualité s’en ressent. À tester.

Au restaurant Nulle part ailleurs place du Marché

Avant de quitter notre charmante localité, on décide de faire un dernier tour. Quoi de mieux que grimper jusqu’au château de Sommières pour digérer ? Ce château, classé aux monuments historiques, est l’ancienne demeure du seigneur d’Anduze-Sauve, apparenté au compte de Toulouse.

Le château de Sommières (Photo : Coralie Mollaret)

Plus tard, la bâtisse sera transformée en caserne et sa chapelle deviendra une prison. Dans les années 20, la Ville rachètera la tour et construira plus tard sur le site deux réservoirs d’eau.

À Sommières, l’histoire a laissé ses marques et nous sommes là tantôt pour la contempler, tantôt pour la subir…

CM

coralie.mollaret@objectifgard.com

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité