A la uneActualitésSports GardUSAM

USAM La conquête de l’Est

Vainqueur 28-23 de Meshkov Brest, l'USAM a remporté la Belgazprombank cup en Biélorussie.

La défense nîmoise a été d'une grande solidité, à l'image de Jean-Jacques Acquevillo élu meilleur joueur de l'USAM dans ce tournoi (Photo DR)

L'USAM Nîmes Gard repart de Biélorussie en inscrivant son nom au palmarès de la Belgazprombank cup. Un titre acquis 28-23 face au Meshkov Brest, club organisateur. De bon augure à moins de dix jours de la reprise du championnat. 

"Les jeunes ont gagné le foot pour la première fois de la saison, c'est un signe pour ce soir", confiait ce matin le capitaine Julien Rebichon, après avoir perdu 3-1. Rebiche, entré en deuxième période, avait vu juste. L'USAM l'a fait : battre le Meshkov Brest 28-23, dans sa salle Victoria garnie de plus de 2 000 spectateurs et remporter l'édition 2019 de la Belgazprombank cup. Mettant ainsi fin à l'hégémonie biélorusse et une série de quatre victoires consécutives. Les joueurs nîmois ont enfin réalisé le match plein que le staff attendait, en maîtrisant son sujet quasiment toute la partie.

"On emploie pas souvent cette expression au hand. Mais là on peut parler de match référence", assurait Franck Maurice, satisfait de cette performance aboutie, à moins de dix jours de la reprise de la Lidl Starligue (à Ivry, le 4 septembre). Gêné par les interventions de Pesic, le mur croate de Meshkov, Nîmes concédait du retard dans les premières minutes (6-3, 13e). La réaction était immédiate et Brest encaissait un 6-0 (6-9, 18e). La défense nîmoise a fait preuve d'une grande solidité. Acquevillo, Dupuy, Salou, Gallego, Tobie, Brasseleur et Nieto n'ont laissé aucun espace à l'attaque adverse qui a fini par déjouer.

L'USAM vainqueur de l'édition 2019 de la Belgazprombank cup (Photo Corentin Corger)

Et surtout, elle a tenu le choc physiquement et n'a pas craqué sur la fin. En deuxième période, les Français n'ont encaissé que neuf buts, face à une équipe 8e de finaliste des trois dernières éditions de la Ligue des Champions. Après trois matches en trois jours, la fatigue aurait pu se faire sentir. Il n'en était rien. Même face à une équipe biélorusse qui a repris l'entraînement depuis le 16 juillet avec un seul jour de repos entre temps et qui se prépare à disputer onze rencontres en septembre. Pourtant, c'est bien Meshkov qui virait en tête à la pause (14-13).

Sanad, 15 buts !

Une défense infranchissable et une attaque efficace, voilà les clés de la réussite. L'agressivité de l'arrière garde usamiste a permis de servir Sanad qui, tel un attaquant de pointe au foot, empilait les buts. Le Pharaon en marquera au total 15, soit plus de la moitié des réalisations gardoises. Clin d’œil à la roublardise du capitaine Rebichon qui, à moins de dix minutes de la fin (22-24, 52e) où Meshkov aurait pu revenir, chipait le ballon à trois reprises dans les mains adverses et transformait sa malice en offrande pour ses coéquipiers.

Non, tu ne passes pas. Cet après-midi, la défense nîmoise a été infranchissable (Photo Vitom)

Dans le sport on trouve toujours des signes avant-coureurs du résultat final. Quand Accambray, à bout portant, trouvait le poteau et que dans la foulée, Panic tirait hors cadre, ce signe-là ne trompait pas. Desbonnet en souriait et avait compris que le petit brin de réussite nécessaire pour gagner était dans la poche des Usamistes. Nîmes se permettait même luxe de s'imposer avec cinq points d'avance (23-28). Une joie mesurée au coup de sifflet final car tout ceci reste amical. Mais la satisfaction d'être capable de faire tomber des plus forts l'emporte, de quoi donner des idées en championnat.

Les joueurs savouraient quand même le trophée. Un chèque de 5 000 € était également remis au vainqueur. Jean-Jacques Acquevillo était élu meilleur joueur de la compétition du côté de l'USAM. De quoi revenir les étoiles pleins les yeux de Brest en attendant impatiemment les échéances européennes de novembre. Avant ça, il faut bien entamer le championnat et ça passe par un dernier match de préparation, ce vendredi, face à Nice.

De Biélorussie (à Brest), Corentin Corger

Meshkov Brest-USAM. 23-28. mi-temps :14-13. Desbonnet; Paul, Gallego (2), Rebichon, Salou (3), Dupuy, Guigou, Tesio, Kaabeche, Padolus, Tobie (1), Acquevillo (3), Nieto, George, Sanad (15), Brasseleur (4). Entraîneur : Franck Maurice.

Découvrez la joie des Nîmois après ce succès et les réactions d'après-match en vidéos, aux côtés de Rémi Desbonnet, Julien Rebichon et Yann Balmossiere : 

 

 

Etiquette

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité