A la uneHandballSports Gard

BAGNOLS Pour le HBGR, « cette saison doit être celle de la confirmation »

le capitaine du HBGR ,Dorian Tourraton, et le coach ,Dominique Clavié Biancamaria (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Le Handball Gard rhodanien débutera sa saison de Nationale 1 à Ajaccio le samedi 7 septembre.

À quelques jours du coup d’envoi, l’entraîneur Dominique Clavié Biancamaria et le capitaine Dorian Tourraton font le point sur la saison à venir. Une saison décisive compte tenu des ambitions du deuxième club de handball du département.

Objectif Gard : Comment s’annonce cette saison de Nationale 1, une division où vous avez bien figuré la saison dernière ?

Dominique Clavié Biancamaria : Cette saison doit être celle de la confirmation par rapport à la saison précédente où nous avons fait notre meilleure saison en N1. L’objectif est de faire au moins aussi bien. Après, dans le jeu nous ne sommes jamais totalement satisfaits. La saison dernière le point noir a été que nous n’avons pas ramené de victoire à l’extérieur. On a été en difficulté loin de nos bases toute la saison. Heureusement, nous avons su compenser par des gros matches à la maison.

Dorian Tourraton : Nous n’avons connu qu’une seule défaite à domicile l’an dernier, à la maison contre Frontignan, et encore ce n’était que d’un but. Par ailleurs, on bat Valence chez nous, une grosse écurie qui est montée en D2.

L’effectif a évolué en vue de cette saison. Quelle était votre stratégie ?

DCB : Le but par rapport à la saison passée était de garder l’ossature, le maximum de joueurs, et avoir un nombre de joueurs suffisant pour pouvoir pallier d’éventuelles blessures. L’année dernière notre effectif était assez réduit. Nous n’avons connu que deux départs, Oliveira et Gonos, qui est parti pour ses études. Au niveau quantitatif, le but était d’avoir une valeur ajoutée sur deux postes : un arrière shooter de loin et un pivot au profil différent de Dorian (Tourraton, ndlr), qui pourrait apporter un plus dans un jeu différent. Pour l’instant on ne les a pas, mais on n’a pas fait une croix dessus.

Vous avez quand même pas mal recruté.

DCB : Nous avons enrichi notre effectif avec des joueurs de qualité, avec l’ailier gauche Maxime Molinier, le base arrière Maxime Lepetit, le pivot portugais Bernardo Gomes, qui nous a quitté hier (mercredi, ndlr) pour des raisons familiales et dont on ne sait pas s’il pourra revenir. Nous avons aussi recruté un gardien, Maxime Aicardi, en provenance de Grenoble. Il est blessé. Il s’est fait les croisés en mars et doit revenir en janvier. Nous avons aussi recruté Aymen Kouba, un jeune arrière d’Avignon qui sera peut-être amené à jouer ailier. Donc sur le recrutement, le gros point d’interrogation reste le poste de pivot, car si Gomes ne revient pas, Dorian sera tout seul. Donc si on arrive à recruter un gros derrière, on le fera, même si on ne joue pas dans la même cour que d’autres clubs de N1. Le soleil ne suffit pas à faire venir les joueurs.

« Bagnols commence à se faire un nom »

Le club est tout de même sur une phase ascendante depuis plusieurs saisons...

DT : Cette saison va être ma huitième ici. Je suis arrivé en N3 avec le projet de monter en N1 et de pérenniser le club, ce qui est en train d’être fait. J’ai pu constater une nette évolution. Cette année sera charnière dans le développement du club. L’an dernier on fait notre meilleure saison en N1. Il faut la valider et montrer qu’il faudra compter sur nous dans les années à venir. Bagnols commence à se faire un nom.

Avec l’objectif de monter en D2 à terme ?

DCB : Il faut toujours se fixer des objectifs plus hauts, donc pourquoi pas un jour y prétendre.

DT : Nous sommes dans l’antichambre du monde professionnel, mais il y a un gouffre qui sépare la N1 et la D2.

Vous avez fait une bonne préparation, en gagnant vos trois matches contre Martigues et deux fois contre Nîmes, des équipes qui seront dans votre poule.

DCB : Oui, mais nous avons encore beaucoup de travail à faire pour prétendre à exister dans ce championnat. Nous allons avoir un début de championnat très compliqué, avec deux déplacements d’affilée à Ajaccio et Martigues, deux équipes très difficiles à manoeuvrer, avant de recevoir Annecy le 21 septembre, une équipe qui sera d’après-moi un des favoris du championnat.

DT : Sachant qu’avec la réforme du championnat, on se retrouve face à des équipes que nous ne connaissons pas.

Donc ce début de championnat va être décisif ?

DCB : Les trois premiers matches seront vraiment des gros tests. Quand on sait l’importance de bien débuter, il va falloir être prêts dès la semaine prochaine. Si on veut aspirer à faire aussi bien que l’année dernière et jouer le haut de tableau, il nous faudra perdre le moins de points possibles en début de saison.

Propos recueillis par Thierry Allard

Etiquette

Thierry Allard

31 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Vous aimeriez aussi

1 commentaire sur “BAGNOLS Pour le HBGR, « cette saison doit être celle de la confirmation »”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité