A la uneActualitésEconomie

ALÈS Débuts timides pour Porte Sud

Les premiers clients découvrent Porte Sud. Photo Tony Duret / Objectif Gard

Ce samedi matin, les premiers curieux sont venus découvrir les magasins ouverts dans la zone commerciale Porte Sud, à l’entrée d’Alès.

À l’image du combat judiciaire entre le promoteur Claude Dhombre et les services de l’État qui n’est pas encore terminé, la zone commerciale Porte Sud n’est pas tout à fait prête. Ce qui n’a toutefois pas empêché quelques Alésiens de franchir les portes des enseignes ouvertes. Ce samedi matin, ce n’était clairement pas l’affluence des grands jours que pourraient espérer les commerçants : le parking n’était que peu rempli et les allées de certains magasins carrément désertes.

Mais les quelques curieux interrogés sur le parking se disent satisfaits de découvrir l’endroit. « On est venu pour le magasin Chaussea, mais il est fermé, expliquent Jean-Claude et Évelyne, deux retraités alésiens. En revanche, on trouve cette zone très bien et très pratique. De toute façon, on ne va quasiment plus dans le centre-ville d’Alès parce qu’il faut se garer. On est taxé, taxé, taxé ! Et ça risque de devenir très compliqué pour les commerçants du centre-ville…» Quand on les interroge sur la polémique qui a entouré l’ouverture de la zone commerciale, les retraités ont un avis bien tranché : « On n'attend pas 20 ans pour délivrer un permis de construire. Et puis c’est nul d’avoir tout arrêté au mois d’août. Mais c’est la France : comment faire simple quand on peut faire compliqué ! »

Sandrine, Sophie et Nathalie accueillent les clients à XXL Maison. Photo Tony Duret / Objectif Gard

Comme Jean-Claude et Évelyne, une autre alésienne prénommée Valérie, est également venue pour rien : « J’étais là pour Maisons du Monde… (l’enseigne qui a déménagé du centre-ville pour cette zone n’avait pas ouvert ses portes ce matin, Ndlr). Sinon je suis contente de découvrir de nouvelles enseignes et ce n’est pas trop grand, ça reste à la taille d’Alès. J’espère que ça va marcher parce que ça apporte quelque chose à la ville. »

Hormis Chaussea et Maisons du Monde, toutes les autres enseignes accueillaient les clients. Pour l’ouverture, Château d’Ax propose « des prix incroyables » et la marque Schmidt, qui fête ses 60 ans cette année, joue sur cet « anniversaire grandiose ». Chez XXL Maison, Sandrine, Sophie et Nathalie (voir photo) attendent les clients pour leur faire découvrir leurs modèles exclusifs dans le mobilier et la décoration. Un peu plus loin, Tape à l’œil et Blue Box proposent de la mode de 0 à 16 ans pour le premier et de la mode multimarques pour hommes, femmes et enfants pour le second. À titre exceptionnel, les magasins seront ouverts ce dimanche 8 septembre. En temps normal, la zone Porte Sud sera ouverte du lundi au samedi de 10h à 19h.

Tony Duret

Etiquette

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

Vous aimeriez aussi

7 réactions sur “ALÈS Débuts timides pour Porte Sud”

  1. Il est quand même à noter que ce Centre Commercial s’est installé dans une Zone Inondable (classée aléa fort au PPRI) et que plusieurs procédures judiciaires sont encore encours à ce sujet. Il serait également intéressant, journalistiquement parlant, de préciser que la Ville d’Ales est subventionnée par l’Etat dans le cadre de l’opération « Aménagement Cœur de Ville » et il est donc paradoxal de laisser s’installer de telles surfaces commerciales en périphérie ce qui aura inévitablement pour but que de vider les commerces du centre-ville. Mais apparemment cela ne gêne personne. Espérons toutefois que malgré le dérèglement climatique nous ne subissions pas dans les mois qui viennent de forts épisodes cévenols qui feraient courir un risque important, aux clients, aux salariés mais aussi aux populations situées en aval de ce Centre Commercial

  2. Effectivement peu de monde malgré la page de PUB offerte gratuitement par le Midi Libre hier. Il était donc inutile dans d’en rajouter pour un projet qui symbolise à lui seul, d’une part les liens douteux entre promoteurs et politiciens et d’autre part l’impuissance de l’Etat à faire appliquer ses propres lois. Comme le dit Martin A , il s’agit d’une zone classée inondable aléa fort donc théoriquement inconstructible . Qui d’autre à part un promoteur influent aura le droit de construire dans ce type de zone rouge?
    En plus cela n’apportera rien à Chausséa qui existait déjà sur la rocade sauf peut être à perdre des clients comme nous qui, par principe, ne mettrons pas les pieds dans cette zone commerciale plus que douteuse. Quant aux autres : franchement celui qui a prévu d’acheter un canapé chez Benoit ou But , croyez vous qu’il en achètera un second s’il en prend un chez CHATEAU d’AX . Les achats vont s’éparpiller davantage et il y aura des fermetures supplémentaires notamment en centre ville déjà moribond . Grace à qui? .
    Vos retraités ont tort de dire qu’on ne peut se garer en centre-ville. C’est au contraire de plus en plus facile et cela le sera encore plus. Par contre la difficulté pour y venir, notamment de l’Est, consistera à franchir la rocade de plus en plus encombrée.
    Quelle politique de gribouille! Quelle dérive foncière à l’italienne! Pauvre France qui n’est pas prête à améliorer son classement chez Transparency International.

  3. Pour Claude et Evelyne … de nombreux parkings sont gratuits au centre-ville d’Alès en particulier ceux en souterrain ou en bord de Gardon, pour une heure voire 2 le samedi. Alors avant de râler, grande spécialité française, autant comparer avec d’autres villes pas aussi bien loties et faire tourner nos chouettes petits commerces du centre ville. Auront-ils droit à un reportage eux? je crois que plusieurs petits commerces valent le détour, hors des chaînes et des sentiers battus.

  4. Afin de justifier les subventions d’Etat obtenues par la commune d’Alès (bravo !) pour son opération « Coeur de ville », une modification du PLU (Plan Local d’Urbanisme) est en cours de consultation publique, en vue d’une « extension aux constructions à vocation commerciale dans le sous secteur U2e (Pist Oasis 1 et 2) » et la création d’un « sous secteur U1s » à vocation de stationnement pour les logements existants » *, donc en ville (encore bravo !).
    Des parkings et des commerces il y en aura donc d’autres en ville. Alors pourquoi avoir favorisé la construction d’un centre commercial non subventionné de plus, en périphérie de ville et en zone inondable, laquelle zone sera d’ailleurs expressément classée en zone « Ns » (inconstructible) dans ce PLU ? *

    * Extrait du dossier d’enquête publique, enquête à laquelle chacun peut participer pour donner son avis et faire des propositions : file:///C:/Users/Sagnol/Downloads/PLU%20Al%C3%A8s/ALES_PLU_MODIF_RP_Appro19122018.pdf

  5. Ce centre est bien sûr une aberration urbaine et écologique. On est dans une politique qui a 20 ou 30 ans de retard mais bon ….
    Il ne crée pas ou peu d’emplois puisque que la majorité des enseignes sont des magasins transférés.
    par ailleurs il est très facile et bien peu cher de se garer en centre ville, surtout en profitant du parking du gardon qui met tous les magasins du centre à moins de 5 mn à pieds.
    mais je souhaite signaler que cette vieille politique des centres commerciaux en périphérie a la vie dure car Lidl vient de bétonner une magnifique oliveraie en pleine canicule pour une nième centre commercial en face de son actuelle implantation sur le périphérique !
    quelle différence entre les discours généraux sur l’urgence climatique et les actes de l’ensemble de nos décideurs !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité