ActualitésSociété

BAGNOLS-SUR-CÈZE Le parrainage sur le chemin vers le retour à l’emploi

Les parrains et leurs filleuls se sont rencontrés mercredi matin à Bagnols (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Le dispositif, mené par le club d’entreprises Face Gard, est lancé pour la quatrième fois dans le Gard rhodanien.

Les cinq demandeurs d’emploi sélectionnés et leurs parrains, issus des entreprises Orano, Bricomarché et BNP Paribas, se sont réunis ce mercredi matin chez Orano Projets, à Bagnols, pour lancer cette nouvelle session.

Le principe est simple : chaque demandeur d’emploi et chaque parrain signent une charte qui les engage sur six mois pour accompagner les demandeurs d’emploi dans leur projet professionnel. « Le but est le retour à l’emploi », avance Régis Faure, directeur-adjoint de la communication d’Orano Melox, à Marcoule, qui participe au dispositif depuis ses débuts.

Pour autant, « le parrain ne va pas trouver du boulot au filleul ni forcément apporter ses compétences techniques, ajoute-t-il. Il va apporter un oeil neuf sur le projet du filleul et lui donner des conseils. » Et, pour ne rien gâcher, « c’est toujours une rencontre », ajoute Régis Faure, dont l’entreprise participe dans le cadre du Plan de revitalisation Tricastin/Marcoule, qui fait suite à la vague de suppression de postes d’il y a trois ans chez ce qui s’appelait à l’époque Areva.

Ce dispositif est coordonné par Face Gard, et cofinancé par Orano, la DIRECCTE, la Direction régionale de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale, l’Agglo du Gard rhodanien et la ville de Bagnols. « Le but est que les demandeurs d’emploi reprennent confiance en eux, pour les mettre dans une dynamique de recherche d’emploi active », ajoute Fatima Kani, de Face Gard.

Estelle Martinez, 46 ans, participe dans le cadre de son projet professionnel de reconversion. D’assistante de vie à domicile, la Tresquoise veut devenir secrétaire ou agent d’accueil, « suite à un problème de santé et à un bilan de compétences », précise-t-elle. De ce dispositif, elle attend « un accompagnement dans la recherche d’emploi. Les CV et les entretiens ont changé. Maintenant il faut se démarquer, arriver à se vendre. » Estelle Martinez ajoute qu’elle veut « retrouver la confiance. »

Elle aura six mois pour y parvenir au mieux avec son parrain. Et elle a ses chances. « Nous menons ce dispositif pour la onzième année consécutive dans le Gard et l’année dernière nous avons compté 80 % de sorties positives, c’est à dire des CDI, CDD, formations ou stages longue durée », avance Fatima Kani.

Notez qu’il reste des places à prendre à Bagnols. « Nous sommes encore à la recherche de trois binômes, les entreprises Randstad, Weldom et le délégué du préfet sont en attente », précise Fatima Kani. Les personnes intéressées peuvent se rapprocher de Pôle emploi, de la Mission locale jeunes ou de Face Gard. 

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Plus d’informations ici.

Etiquette

Thierry Allard

31 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité