A la uneActualitésSociété

NÎMES Derniers jours de travaux sur le périphérique

La municipalité annonce la dernière phase des travaux du carrefour Allende, Leclerc, Mendes France.

Le boulevard Salvador-Allende (Photo d'illustration Anthony Maurin).

En 2019, avec 17,3 millions d'euros de budget consacré à la voirie, la Ville poursuit ses efforts d’investissement par une opération de gros entretien des voies de circulation et restructuration de chaussées.

Il est certain qu'à certaines heures, disons-le clairement, c'est le bordel ! Bref, parfois il faut un petit désordre temporaire pour un plus grand et plus stable bien-être. Accueillant de forts trafics routiers en heures de pointe et fonctionnant jusque-là sous la forme d’un giratoire " percé " géré par feux, le carrefour dit " Allende / Route d’Arles " (Jonquilles), à l’intersection du boulevard Allende et des avenues Général-Leclerc et Mendès-France, est situé sur le contournement sud du centre-ville de Nîmes.

Dans tous les cas, il fallait dépoussiérer cet axe de la cité, incompréhensible pour les gens de passage et pas franchement sécurisant pour les habitués. Dans la continuité des actions identifiées au "Plan local de déplacements", la Ville a étudié l’intérêt, la faisabilité et le projet d’un changement de mode gestion de ce carrefour, sous la forme d’un giratoire " classique " (avec priorité à l’anneau), en cohérence avec les actions déjà menées au niveau d’autres carrefours proches du contournement.

Ici, l'ancien carrefour percé des Jonquilles (Photo ville de Nîmes).

Cette mise en giratoire s’accompagne d’une mise aux normes accessibilité des déplacements piétons et de la création de traversées cyclables. La création de ce carrefour à feux jouera également un rôle de régulation du trafic en approche du giratoire. Cet aménagement s’effectue par ailleurs en cohérence avec une liaison modes actifs située le long du boulevard Allende, côté nord, entre ces deux carrefours. Il vise également à faire ralentir les véhicules d’Allende par un traitement urbain de l’espace public.

Parallèlement, la traversée piétonne du boulevard Allende au niveau de la rue de Bouillargues va être modifiée. Celle-ci s’effectuait au moyen d’une passerelle munie d’escaliers présentant certaines contraintes d’usage. L’opération permet la réalisation d’une traversée de plain-pied protégée par des feux, comme déjà mis en place en plusieurs endroits du boulevard. L’accessibilité est assurée et un refuge est créé pour garantir la sécurité des usagers.

Le montant de l’opération est de 1,5 million d’euros.

En attendant que tout rentre dans l'ordre, mieux vaut trouver des chemins de traverse (Photo d'illustration Anthony Maurin).

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis plus de dix ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité