A la unePolitique

MUNICIPALES À Nîmes, les communistes font leurs premières propositions

Au centre, le chef de file communiste des municipales, Vincent Bouget, entouré des élus d'opposition Sylvette Fayet et Christian Bastid (Photo : Coralie Mollaret)

C'est en présence de l’ancien maire PCF de Nîmes, Alain Clary (1995-2001), que les communistes ont avancé leurs premières mesures pour les municipales de 2020.

Le symbole est fort, loin d’être anodin. Réunis ce lundi matin aux Jardins de la Fontaine, les communistes ont martelé leur volonté de reconquérir Nîmes. Parmi les protagonistes, le chef de file communiste, Vincent Bouget, les élus d’opposition nîmois Sylvette Fayet et Christian Bastid mais également l’ancien maire de Nîmes, Alain Clary.

«  Il y a une chance historique »

L’ancien maire de Nîmes, Alain Clary : « On a besoin que tous ceux qui manifestent ensemble s'unissent dans les urnes pour lutter contre les politiques de Droite et les abominations d’extrême-Droite » (Photo : Coralie Mollaret)

Au pouvoir de 1995 à 2001, le communiste a remporté les élections sur l’autel de la division de la droite (Bousquet - Lapierre) et avec une Gauche rassemblée. « Il y a une chance historique pour les forces de Gauche en 2020 », relèvent les élus, faisant allusion à la guerre fratricide entre le maire Les Républicains de Nîmes, Jean-Paul Fournier, et son rival centriste président de l’Agglomération, Yvan Lachaud.

Seul problème, l'union qui jusqu’à présent fait cruellement défaut. Membres du collectif Nîmes nouvelle page, les communistes rencontrent régulièrement leurs potentiels alliés. Ils se parlent, planchent sur la composition de la future liste. Ce lundi matin, il n’était pas question du nombre de places réservées à chaque parti et aux membres de la société civile. Non, les communistes ont parlé projet.

Transports, urbanisme, fonds de concours...

Christian Bastid, élu PCF à la ville de Nîmes et vice-président du Conseil départemental du Gard (Photo : Coralie Mollaret)

« Nous n'avons jamais cessé de travailler. D’ailleurs en tant qu’élus d’opposition, nous aurons un bilan à défendre », entament-ils. Vincent Bouget poursuit en indiquant que « nous voulons êtres utiles en étant force de proposition dans une agglomération qui est la sixième la plus pauvre de France. »

Chaque mesure se couple d’un constat : « Dans cette ville marquée par les ruptures sociales et spatiales, nous avons besoin d’un grand plan d’investissement. La question de la gratuité des transports et de la pratique du vélo se pose. Nous avons besoin d’espaces publics de rencontre dans une ville qui n’est plus conviviale. »

Les municipales, ce sont aussi les élections communautaires. Alors, les communistes proposent de réformer les fonds de concours, ces subventions attribuées aux communes pour financer leurs projets. Ils proposent aussi la création d’une agence publique d’urbanisme pour associer les citoyens à la construction de l’espace.

Dénominateurs communs

Denis Lanoy, secrétaire de section PCF de Nîmes, et Sylvette Fayet, élue PCF à la Ville de Nîmes (Photo : Coralie Mollaret)

De nouvelles rencontres sont prévues avec les partenaires. Pour conclure, Sylvette Fayet l'assure : « La victoire est possible. Depuis 2014, notre groupe d’opposition rassemble des élus du Parti communiste, du Parti de Gauche, d’Ensemble et d’Europe écologie les verts. On travaille sans anicroche parce que nous avons des dénominateurs communs qui prennent le pas sur tout le reste. »

CM

coralie.mollaret@objectifgard.com 

Bon à savoir : Samedi 21 septembre de 10h à 12h30, le rassemblement Nîmes Nouvelle Page organise la Féria de la démocratie. Écologie, transports, commerce, santé, droits de l'Homme, éducation, culture, sport, économie, solidarité, citoyenneté, etc. Rencontre et échange seront au rendez-vous "pour tourner une nouvelle page de l'histoire de Nîmes et co-construire une ville citoyenne, écologique et solidaire." Le collectif ira à la rencontre des citoyennes et citoyens sur les places (Les Halles, Gambetta, Jean-Jaurès (vers Pantel), Pissevin, Chemin Bas)  pour recueillir les paroles des Nîmois. L'après-midi Nîmes Nouvelle Page invite à suivre la marche pour le climat à partir de 16h.

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Vous aimeriez aussi

1 commentaire sur “MUNICIPALES À Nîmes, les communistes font leurs premières propositions”

  1. Une chance, oui, beaucoup de chance, mais en gros compter comme en 95 sur une division de l’adversaire pour gagner, de vrais charognards, mais ne pas oublier que cette ville a bien plus d’électeurs de droite que de gauche, donc…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité