ActualitésCultureSociété

BELLEGARDE L’aqueduc attend les visiteurs

Le tronçon de l"aqueduc est remarquablement conservé (photo Franck Chevallier / Objectif Gard)

À deux pas du cimetière et du lac des moulins, un peu en hauteur a été édifié le Musée de l’eau, Aquae Memoria, à la mémoire de l’eau. Un musée de site pour protéger, mettre en valeur et montrer au public un tronçon de l’aqueduc réalisé il y a 2 000 ans.

L’aqueduc de Bellegarde a été construit au milieu du premier siècle de notre ère et il a été utilisé pendant environ 250 ans. Il prenait sa source sur la commune, Bellegarde en compte 13 aujourd'hui, les archéologues pensent que sa destination probable serait Trinquetaille, la riche zone périurbaine de l’Arles antique.

À cette époque des villes comme Lyon, Nîmes et Arles consomment d’immenses quantités d’eau que ce soit pour les thermes, les fontaines publiques, les grandes demeures, les latrines, la boisson ou l’entretien des villes.

Le Musée de l'eau montre aussi le résultat de fouilles archéologiques (photo Franck Chevallier / Objectif Gard)

À Bellegarde ce sont les bénévoles passionnés de l’Association bellegardaise de conservation du patrimoine (ABCP), qui sont à l’origine de la découverte de cet aqueduc. Le point de départ était connu depuis longtemps et les historiens savaient aussi d'où il quittait la commune. D’autre part, différents travaux ou aménagements avaient permis de découvrir des parties de cet ouvrage qui devait être long de 5 km sur la commune, avec des parties enterrées et des parties aériennes.

Un chantier d'insertion à la manœuvre

C’est à force de sondage que les archéologues amateurs ont pu mettre au jour une impressionnante section souterraine unique de 22 m de cet ouvrage remarquable. Une section en excellent état qui permit de comprendre le type de construction de matériaux utilisés en fonction de la partie de l’aqueduc, de la façon dont se fait l’étanchéité et même de voir la superposition des sédiments avec le passage de l’eau.

En 2004, la commune de Bellegarde a mis en place un chantier d’insertion afin de réaliser une structure pour protéger l’aqueduc et permettre de le montrer au public plus facilement. Quelque temps plus tard, la communauté de communes (CCBTA) est intervenue pour mieux fermer l’ensemble avec des vitrages.

Le musée est notamment ouvert pendant les Journées du patrimoine (photo Franck Chevallier / Objectif Gard)

Aujourd’hui le bâtiment n’est pas isolé et ne permet pas un accueil tout au long de l’année.
Il est toutefois ouvert au public, le dernier samedi de chaque mois (excepté en juillet et août) de 15h à 18h. Il y a une possibilité d'accueil de groupe (10 personnes ou +), sur rendez-vous pour les autres jours. Attention, à l’occasion des Journées du patrimoine, il est ouvert samedi 21 septembre de 15h à 18h et dimanche 22 septembre de 10h à 12h et de 15h à 18h.

En dehors de ce Musée de l’eau et de son aqueduc qui méritent une visite, l’association fourmille de projets. Ses membres sont en train de réaliser une olivette, un petit champ planté d’oliviers, afin de pouvoir alimenter un moulin à huile, dans la commune, qui date du XIXe siècle ! Nous aurons l’occasion d’y revenir.

Franck Chevallier

Renseignements, visites guidées : Maison du tourisme et du patrimoine : 04 66 59 26 57. Point info Bellegarde : 04 66 01 03 40.

Etiquette

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité