A la uneEconomie

MARDI ÉCO Le salon BIG change de formule

Le vice-président du collectif, Philippe Broche (à droite), aux côtés du président de l'Agglo du Gard rhodanien, Jean-Christian Rey, jeudi lors de la rentrée économique de l'Agglo (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

La huitième édition du salon BIG, pour Business in Gard rhodanien, se tiendra du 10 au 13 octobre au complexe des Eyrieux, à Bagnols, dans une formule entièrement revue.

Outre le lieu, qui passe donc du Forum de Laudun-l’Ardoise à Bagnols, le format évolue. Là où avant le salon se tenait sur une journée, cette fois-ci ce sera quatre. Il faut dire que le programme est lui aussi enrichi.

« La première journée sera consacrée à l’industrie, avec les grands donneurs d’ordres régionaux et extra-régionaux qui viendront échanger avec nos PME et entreprises locales dans la perspectives de leurs appels d’offres », explique Philippe Broche, le vice-président du collectif qui regroupe les différentes associations d’entreprises du Gard rhodanien et qui organise l’événement.

La deuxième journée sera consacrée à la formation. « Les structures existantes seront là, et nous avons monté un gros partenariat avec les les lycées. 600 jeunes vont venir au salon et les entreprises pourront leur présenter leurs métiers », explique Philippe Broche. Des jeunes qui seront accompagnés par les entreprises après le salon.

Il faut dire que les entreprises de l’industrie, notamment dans le nucléaire, rencontrent une pénurie de main d’oeuvre depuis plusieurs années. Certaines doivent même se résoudre à refuser des commandes faute de bras. Et comme il y a de l’emploi dans le secteur, « nous avons demandé aux entreprises de faire remonter leurs besoins en emplois pour faire une petite bourse à l’emploi le deuxième jour avec Pôle emploi », ajoute le vice-président du collectif.

Enfin, les troisième et quatrième journées seront consacrées à l’attractivité du territoire, « dans une démarche participative », souligne Philippe Broche. De nombreux acteurs sportifs ou culturels seront présents pour « démontrer qu’on peut bien vivre sur ce territoire », martèle le vice-président du collectif.

Si le verdict du public n’est pas encore connu - et pour cause ! -, cette huitième édition nouvelle formule a d’ores et déjà convaincu les professionnels : les 70 stands commercialisés par le collectif sont d’ores et déjà vendus. De quoi plonger les organisateurs dans « une vraie problématique, note Philippe Broche. Nous devons gérer des refus, c’est la première fois. »

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

31 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité