Economie

GARD RHODANIEN EDF, un BIG partenaire

Le partenariat entre les organisateurs du BIG et EDF a été signé ce mercredi matin (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Le géant de l’électricité et les organisateurs du salon BIG, qui se tient du 10 au 13 octobre au complexe des Eyrieux, à Bagnols, ont signé un partenariat ce mercredi matin.

Un partenariat qui intervient « dans un schéma global », rappelle le vice-président du collectif, qui organise le BIG, Philippe Broche. Il faut dire que le BIG « a changé de formule, avec une ouverture extra-frontalière, pour mettre en cohérence les besoins du marché, la formation et le recrutement », poursuit-il. En effet, le salon cette année sera orienté business sur sa première journée, formation sur sa deuxième, avec 600 élèves des collèges et lycées bagnolais présents, et enfin sur l'attractivité du territoire pour terminer.

Pour la partie business, l’idée est de « regrouper toutes les PME locales sur un lieu et les mettre en contact avec des donneurs d’ordres régionaux et nationaux », explique Michel Valentin, chef du projet BIG pour le collectif. 22 donneurs d’ordre vont rencontrer une quarantaine de PME locales. « Ce sera du B to B intégral, du business pur », ajoute Michel Valentin. Des donneurs d’ordres venus du nucléaire, mais pas seulement, « pour aller dans le sens de la diversification de nos entreprises », note Didier Giffard, nouveau président du groupement Cyclium. Malgré tout, le nucléaire se taille quand même la part du lion.

Attirer les jeunes vers les métiers de l’industrie

Parmi ces donneurs d’ordres, EDF sera très bien représenté à travers la centrale du Tricastin et ses filiales Cyclife (ex Socodei) et Cyclife Digital (ex Oreka Solutions). « Nous sommes en plein développement sur ces deux entreprises et nous avons de gros besoins en recrutement », explique la déléguée régionale adjointe d’EDF, Virginie Monnier-Mangue. Alors, outre l’aspect business, le géant de l’électricité trouve lui aussi un réel intérêt à cette manifestation. Outre les 600 jeunes des établissements bagnolais, le salon BIG aussi voir plusieurs centaines de demandeurs d’emploi venir à la rencontre des entreprises présentes.

« Nous sommes dans un vrai virage pour l’industrie, une industrie qui va être 4.0 et durable », affirme la déléguée régionale adjointe. Or, pour y arriver, il faut des bras et des têtes bien faites, dans un secteur qui ne brille pas par son attractivité. « Nous sommes tous investis pour que les jeunes et les filles aillent vers les métiers techniques, des métiers d’avenir où il y a de l’emploi », ajoute-t-elle.

De l’emploi, notamment localement. La centrale du Tricastin a entamé son programme "Grand carénage", qui va durer jusqu’en 2028, « avec un développement récent de notre sous-traitance dans le Gard rhodanien, que nous voulons poursuivre », affirme le directeur des relations extérieurs du Tricastin,Denis Brunel. Or, « depuis quelques années nous avons des métiers en tension », poursuit-il. Des métiers en tension, comprendre des postes non-pourvus. Et ce alors que « nous avons de vraies perspectives pour les jeunes », note-t-il.

EDF a déjà lancé, avec le CEA, le campus des métiers du lycée Einstein à Bagnols, et dans le cadre du salon BIG les entreprises participantes suivront les jeunes intéressés par leurs métiers et inviteront les professeurs dans les entreprises. Le tout pour « lutter contre les stéréotypes sur l’industrie », conclut Virginie Monnier-Mangue.

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

31 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité