A la uneActualités

ÉPISODE CÉVENOL Roland Mazurie, directeur départemental de Météo France nous en dit plus pour ce week-end

Roland Mazurie, directeur départemental de Météo France, fait le point sur l'épisode pluvieux annoncé sur le Gard ce week-end. L'occasion de revenir aussi sur cet été particulièrement chaud dans le département.

Objectif Gard : À quoi doit on s'attendre pour ce week-end ?

Roland Mazurie : C'est un épisode classique d'orages et de pluie que l'on peut assimiler à un épisode de type cévenol. Il devrait impacter localement les secteurs du piémont Cévenol et de la partie ouest du département. Les cumuls les plus forts sont attendus du côté de Sumène, du Vigan et du nord d'Alès. Le mauvais temps devrait débuter ce matin sur l'Hérault avant de basculer vers le Gard dans l'après-midi. Cet épisode devrait durer jusqu'à dimanche soit sur une trentaine d'heures. On attends environ 100 ml dans les zones montagneuses et 50 à 60 en plaine.

Pour vous, il n'y aura donc pas de vigilance orange sur le Gard ?

A priori non. Mais en fonction de l'évolution de la situation et du stationnement des orages tout peut changer. Y compris en fonction de la réaction des cours d'eau. En l'état actuel de nos modèles et des informations, nous devrions connaître un épisode modéré, pas exceptionnel.

Est-ce que l'été particulièrement chaud peut avoir une incidence sur l'automne et la multiplication des épisodes cévenols ?

Le seul impact pourrait être lié à la température de l'eau en Méditerranée. Ce n'est pas le cas, l'eau n'est actuellement pas plus chaude que les autres années à la même époque. Il faudra par contre regarder attentivement comment la température va évoluer dans les prochaines semaines. Si le temps encore chaud que nous connaissons depuis le début du mois de septembre perdure sur octobre, voire novembre... Mais il n' y a pas de certitude scientifique sur une corrélation entre les deux.

Pour autant, l'été a été particulièrement chaud dans le Gard. Est-ce que nous devons désormais nous habituer à des étés aussi caniculaires ?

Il est indéniable que des étés comme cette année se reproduiront. Le réchauffement climatique entraînera des canicules aussi denses et longues. C'est une tendance sur le long terme. Et cette année, nous avons battu tous les records. Depuis le mois de juin jusqu'à l'automne il a fait chaud sur le Gard. Ce que je peux vous dire par contre, c'est que ce n'est pas forcément répétitif. On pourrait très bien avoir l'année prochaine un été plus humide.

Propos recueillis par Abdel Samari

Etiquette

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité